30.06.2009

La fête de la musique a animé Moussan pendant deux jours

fête musique 10.JPGPour la deuxième année consécutive, Pascale Mariot, maire adjointe chargée des animations, avait organisé la fête de la musique au parc Rouaix. Grâce à l'énorme travail de Tom, animateur de la MJC et de Fabrice de l'atelier des Griots qui s'étaient chargés de la planification des artistes, grâce aux associations du village qui ont bien voulu participer en tenant des bodégas (Soleil moussanais, Olympique de Moussan, Les Moussanots, les Perniflars, la Société de lecture, la Ligue contre le cancer, la Gymnastique volontaire), la fête a encore une fois attiré une foule nombreuse  jusqu'à tard dans la nuit.

fête musique 2.JPGBravo à tous ces artistes en herbe des écoles de musique qui nous ont régalés ; bravo aux artistes plus aguerris qui ont gentiment joué pour nous, bravo aux danseuses sévillanes lumineuses et toujours appréciées, bravo à la chorale du Soleil moussanais.

La veille, le comité Saint-Laurent avait donné le ton en organisant un concert de musique classique très apprécié dans le cadre idyllique de la chapelle préromane. Xavier Millot, violoniste talentueux, prix du conservatoire de Paris et Olivier Saltiel guitariste professeur au conservatoire de la Can ont enchanté un public de mélomanes qui avaient fait le déplacement à la chapelle St Laurent.

Devant un tel succés , rendez vous est déjà pris pour l'année prochaine.

29.06.2009

Moussan se dote d'une médiathèque

MEDIATHEQUE 1.JPGLe maire et le conseil municipal avaient convié la population à l'inauguration de la médiathèque. C'est en présence de la conseillère générale Anne-Marie Jourdet et du sénateur Roland Courteau que les élus moussanais ont coupé le ruban d'inauguration devant plus d'une centaine de personnes présentes.

Après la visite de la médiathèque, Pascale Mariot, adjointe prit la parole dans la cour de l'ancienne école : « Ça y est! on l'a notre médiathèque ! Depuis plus d'un an, j'avais à coeur de doter Moussan d'une médiathèque digne de ce nom. A notre arrivée force est de constater que la biblothèque existante était moribonde et je ne crois pas me tromper en disant même qu'elle était sur le point de fermer. Autant dire que pour une accro de la lecture comme moi celà était inconcevable. Comment imaginer un village de presque 2 000 habitants sans un lieu culturel où chacun peut venir lire, étudier, faire des recherches ou simplement passer un bon moment  et celà de 0 à 110 ans! Puisque nous accueillons les bébés et leur nounou ou maman pour des tapis lectures et que nous assurons également le portage des livres pour nos ainés. » Elle termina par une citation de Julien Green : « Une bibliothèque c'est le carrefour de tous les rêves de l'humanité. » Elle souhaita à tous les Moussanais de rêver très longtemps.

MEDIATHEQUE 7.JPGLe maire Jean-Paul Schembri remercia le conseil général, la région, la société AREVA et tous les bénévoles qui ont oeuvré dans cette démarche. Il déclara : « Quoi de plus normal que d'implanter une médiathèque dans une partie de l'ancienne école maternelle, ici même où on a prodigué le savoir à plusieurs générations de Moussanais. Cette médiathèque a pour mission d'être à la disposition de tout le village, elle propose pour l'instant 3 000 documents, l'accés à internet grâce à quatre ordinateurs, un tapis de lecture... La lecture c'est la pierre angulaire de la culture et la culture le fondement même d'une société de citoyens. Oui, la culture peut coûter cher rétorqueront certains, je leur répondrais que l'absence de culture coûte infiniment plus cher, la culture est un formidable placement citoyen autant que l'absence de culture est la cause de tous les maux. »

Anne-Marie Jourdet se félicita de la création de cette médiathèque : « Vous bénéficiez d'un outil de qualité, cette nouvelle implantation dans ce lieu de l'ancienne école maternelle est un symbole, preuve que la création de la nouvelle école aura permis à ce nouvel outil devoir le jour. » 

Le sénateur Roland Courteau est revenu sur le besoin de culture en prenant l'image des régimes totalitaires où les gouvernants ont de suite compris qu'il fallait maintenir le peuple dans l'ignorance, interdire l'accés à la culture pour mieux manipuler le peuple. Il revint ensuite sur la médiathèque de notre village : « Ce que nous venons d'inaugurer c'est un outil à haute utilité sociale et culturelle ; il faut que le temps libre acquis sur le temps de travail ne soit pas celui de l'ennui, de la solitude mais toujours plus de culture, de connaissance, cet outil doit vous le permettre. » 

Pascale Mariot invita les personnes présentes à aller voir dans la salle qui jouxte la mairie, les expositions d'aquarelles prêtées par Rose-Marie Constantin et photos réalisées par le groupe mémoires de Moussan. Après les discours, la visite, un apéritif convivial était servi aux personnes présentes à cette inauguration.

13:19 Publié dans culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Assemblée générale de la MJC : encore plus d'activités

AG MJC 1.JPGMercredi s'est tenue l'assemblée générale da MJC de Moussan. Une trentaine de personnes était présente. Le président, Olivier Laforgue était entouré du directeur de la fédération régionale des MJC, Daniel Jean Pierre, de la responsable du secteur international de la fédération départementale des MJC, Marion Astruc et du maire, Jean-Paul Schembri.

AG MJC 3.JPGLe rapport moral développé par Olivier a porté sur le lien social que la MJC crée au fil de l'année, mais aussi de l'apport économique que les associations procurent. Le rapport moral ainsi que le financier ont été votés à l'unanimité. Cette année a été celle du renouvellement ; à l'issue de cette réunion, ce sont sept nouveaux qui entrent au conseil d'administration : Josyane Allene-Ten, Isabelle Darles, Karine Gélis, Cécile Grolau et Nathalie Mestre, Gérard Mestre et Stéphane Rosso.

De nouvelles activités seront proposées l'an prochain comme le hockey sur glace, la sévillane et le tennis. Elles s'ajouteront à celles déjà existantes : les arts plastiques, l'accueil jeunes, le théatre, la batterie, le multisports, le basket, le fitness et la danse. Le président remarque que la MJC est la seule association à proposer des activités tous les jours de la semaine et offre une permanence du mardi au vendredi en fin d'après midi. La réunion s'est terminée par le verre de l'amitié.

11:32 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

26.06.2009

Passage de ceintures au judo club moussanais

JUDO 3.JPGCe samedi 20 juin dans la salle Jean-Pierre Pépy se déroulait la première remise des ceintures du judo  club moussanais. Plus d'une vingtaine d'enfants étaient réunis pour recevoir leur nouveau grade. Effectivement le travail réalisé toute la saison a porté ses fruits ; prises au sol, debout leur ont été demandées pour ce passage de ceinture.

Les jeunes Moussanais ont brillamment gagné le grade supérieur, ils sont tous à féliciter. Ils sont passés à tour de rôle sur le tatami afin de rendre leur ancienne ceinture et de recevoir la couleur au dessus ainsi que le diplome correspondant. Les parents étaient présents et satisfaits de voir les progrés réalisés durant une saison par ces jeunes judokas. Leur enseignante Marianne Gloro est très fière de ces jeunes sportifs , elle leur a souhaité de bonnes vacances et leur donne rendez-vous dès le mois de septembre pour retrouver le tatami.

11:24 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

25.06.2009

Assemblée générale de l'USMM : 2009/2010 sera un bon cru

AG US2M 2.JPGVendredi 20 juin, près de 70 personnes étaient présentes dans la salle Jean-Pierre Pépy à Moussan pour l'assemblée générale de l'USMM rugby. Claude Limouzi, actuel président revint sur une saison difficile au niveau financier suite au nombre de cartes en diminution et les sorties financières qui ne cessent de croître. Claude souligna la force de l'USMM : « Une amitié qui grandit  années après années au sein de notre formation et des dirigeants, on s'en aperçoit encore plus depuis deux saisons. » Il retraça  le début de championnat avec une équipe qui avait laissé espérer en étant 1ère de poule après 4 matchs, mais blessures, manque de réalisme, manque de réussite  et celle ci est redescendu au classement pour finir cependant à 1 point du dernier qualifiable. Il déclara : « Malgré la difficulté le groupe est resté soudé, ce qui augure une bonne saison à venir. » Il félicita Nandy et Claudine qui assurent notamment "la popote", Georges, Michel et Frédéric pour le traçage.

recrues 2.JPGJoel  Lozano, le poumon de l'école de rugby, aidé par Nicolas Piesvaux a fait l'état des lieux "de la richesse du club" avec cette recrudescence de jeunes qui pratiquent ce sport. Il dressa un tableau positif : « 65 gosses, on a participé à onze tournois, les poussins ont disputé deux finales et les autres équipes ont toujours fini dans les 6 premiers. »Le but premier étant d'intéresser le plus de jeunes  et devant le manque de benjamins, l'entente devrait se faire avec Névian/Canet afin d'assurer la formation jusqu'à la catégorie minime, avec 120 gosses l'avenir rugbystique des enfants est assuré ; c'est le principal.

Jean-Paul Pujol dressa un bilan financier très pointu. Il regretta la baisse du nombre de cartes avec seulement 3 650 euros encaissés. Crise, , résultats sportifs, nul doute que la saison 2009/2010 conduira à une augmentation des abonnés. Joueurs anciens et nouvelles recrues s'engagent à ne pas décevoir ces fidèles supporters. Le trésorier félicita Nandy et Claudine qui arrivent à faire manger une trentaine de joueurs les vendredis pour une somme modique, Nénan, qui lui réussit l'exploit de nourrir l'équipe le mercredi et dégage des bénéfices pour le club. Malgré toutes ces bonnes volontés, Jean-Paul est obligé de prendre du recul pour des raisons professionnelles. Dès cette annonce, la salle debout a ovationné cet homme au grand coeur qui a tant donné à l'USMM du poste de président hier à celui de trésorier aujourd'hui.

AG US2M 5.JPGFrédéric Levavasseur a demandé des volontaires pour le conseil d'administration. Le bureau a renouvelé la confiance aux deux Domi au poste d'entraineur, il informa l'assemblée du championnat à venir avec un groupe C  qui regroupera les 3e et 4e série. Ainsi l'USMM  retrouvera les adversaires de la saison passée plus Corneilhan. Le championnat débutera mi-octobre, le challenge du Languedoc quant à lui démarrera le 6 septembre, cela fera 3 à 4 matchs de plus  pour la saison, une raison supplémentaire de prendre la carte d'abonnement. Frédéric se félicite de noter aucun départ  alors que de nouvelles recrues de valeur arrivent : Laurent Laffont, Rémy Belvèze, Fabien Mariscal, Endy Colomier, Michel Pasquetti, Stéphane Roussel, Christophe Banquet et Frédéric Banquet qui a été 6 fois champion de France à 13, 32 fois international à 13 et qui a effectué une saison dans le 15 du Castres Olympique.

Bernard Géa, maire de Montredon insista : « Cette entente entre les deux villages je souhaite qu'elle continue, porter un club tout seul c'est dur à nos deux communes on y réussit. A Montredon on est rugby et au niveau de la logistique, de la subvention on continuera de répondre présent. » Claude Codorniou pour la municipalité moussanaise est intervenu : « On va tout faire pour intégrer des jeunes Moussanais dans ce club, je suis satisfait de voir que Claude, Nandy et Michel vont continuer à s'investir pour l'USMM. »

Frédéric a adressé un grand coup de chapeau à Jean-Paul : « Si aujourd'hui il y a l'USMM, on te le doit, on ne pourra jamais l'oublier. » Le maire de Montredon lui remit la médaille de la ville. Jean-Paul très ému : « Je n'ai pas fait tout seul, si j'ai tenu toutes ces années c'est que j'ai oeuvré avec des copains, des gens de grande qualité. » Après cette assemblée constructive il ne manquait plus qu'à participer à l'apéritif dinatoire préparé par les incontournables bénévoles Nandy et Claudine.

19:25 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Un jardin extraordinaire à l'école maternelle

jardin 14.JPGDans le cadre du projet pédagogique du parc naturel 2008/2009, l'école maternelle avait convié la population à l'inauguration de son jardin. Cette initiative a eu lieu ce vendredi 19 juin dans la cour de l'école maternelle. Mme Marie-Christine Munoz, directrice de l'école maternelle, a expliqué d'où est venue cette idée. L'école de Moussan a la chance de posséder un terrain qui jouxte les salles de cours, on allait donc pouvoir inviter les enfants à la culture maraîchère et d'agrément. La visite de tous les écoliers au domaine de Langel a motivé enfants et enseignants à concrétiser ce projet.

jardin 7.JPGMarie-Christine déclara : « Le but était de créer un jardin structuré où tous les sens sont en éveil. » Le coût de cette opération a été de 1 640 euros, dont 880 attribués par le PNR ; le reste a été financé par la municipalité, l'association des Petits écoliers et les parents qui ont organisé une tombola. Le jardin a été agrémenté par une artiste Karine Damour et avec l'aide de Jean Rivière qui a initié les enfants au jardin paillé afin d'économiser l'eau et les traitements.

L'enseignante se plait à le signaler : « On a passé une année formidable grâce notamment à ce projet, un jardin qui bouge avec le vent et une invitation à rentrer dans ce lieu idyllique. »

jardin 15.JPGAndré Farnos, conseiller pédagogique représentant l'inspecteur a tenu à signaler que ce projet a été validé par l'Education nationale : « Apprendre aux enfants à respecter les plantations et l'environnement, l'équipe d'enseignants a fait un bon travail qui s'inscrit dans le programme scolaire sur le développement durable, un programme qui va de la maternelle jusqu'au lycée afin de former des écocitoyens plus respectueux de l'environnement que les générations précédentes. »

Après avoir coupé le ruban d'inauguration, petits et grands ont eu accés à ce "jardin extraordinaire". Pommes de terre, fèves, salades, sauge, thym, lavande...chaque enfant a bichonné son carré de terre cultivé, une photo avec le prénom plantée sur une tige d'osier signale aux parents quelle plantation a fait l'objet d'attention de leurs enfants. Chaque petit écolier était fier de montrer le résultat de leur culture dans tous les sens du terme.

Les enseignants sont tous à féliciter pour leurs efforts, ils invitèrent parents et enfants à partager un apéritif sympa à base de jus de fruits accompagnés de légumes et fruits comme mise en bouche. Le jardin à l'école a vu le jour, nul doute que devant tant de succés cette initiative va perdurer.

23.06.2009

L'appel du 18 juin commémoré

18 juin 6.JPGL'association des anciens combattants avait convié la population à la commémoration de l'appel du 18 juin. Une trentaine de personnes assistait à cette cérémonie, MM René Fabre et Antoine Batailler ont déposé la gerbe au monument aux morts  devant les deux porte-drapeaux MM André Tourtrol et Rémy Fabre.

Le vice-président Louis Saint-Lèbes se lança dans un discours pédagogique. Il retraça l'histoire de ce conflit avant que cet appel ne soit lancé depuis Londres. Il déclara ensuite : « Le discours de De Gaulle se présente comme la réponse à l'allocution de Pétain. De Gaulle met en exergue la portée mondiale  du conflit, insiste sur l'engagement prochain d'autres puissances et appelle les forces vives de la nation à poursuivre la lutte. A ce titre , il emploie par trois fois le mot ennemi(éthymologiquement quelqu'un qui hait et qui cherche à nuire), alors que Pétain parle d'adversaire(éthymologiquiement quelqu'un qui s'oppose); tout sépare les deux hommes. » Il lut ensuite l'appel qui constitue l'acte fondateur de la résistance française.

Le maire, Jean-Paul Schembri, reprit quant à lui le message de J.M Bockel en concluant : « Que l'engagement de tous ces combattants et les sacrifices qu'ils consentirent pour que la France vive libre demeurent un exemple pour les générations présentes et futures. »

Après la minute de recueillement, le Chant des partisans, l'hymne national, l'association invita les personnes présentes à se rendre sous la halle où Jojo les attendait afin de lever le verre de l'amitié.

Les responsables de l'association des anciens combattants sont très choqués par l'attitude de certains de nos concitoyens "majeurs" qui traversent à pied, déambulent devant le monument pendant la commémoration et ne prennent pas la peine de s'immobiliser pendant la minute de recueillement par respect à ceux qui nous ont donné la liberté.