30.04.2010

La MJC fête ses 40 ans d'existene et honore son 1er président

maugard.JPGLe bureau de la MJC  avait tenu à fêter ses 40 ans d'existence , on ne pouvait célèbrer cet évènement sans avoir une pensée et honorer la mémoire de son premier président Louis Maugard. Les élus et les responsables de la MJC  accompagnés de Mme veuve Lucienne Maugard étaient invités à déposer une gerbe sur la tombe de ce premier bénévole de la MJC de Moussan.

En effet, le 22 avril 1970, la sous préfecture enregistrait la déclaration déposée par Mr louis Maugard. Le conseil d'administration comprenait alors Mmes Périlhou, Gélis, Monié, Tirefort, Pérez, Lopinto , Montagnac et Vézinet ainsi que Mrs Palacio, Darles, Arnaud, Vayssières, Buffolo, Ruiz, Pagès, Rocamora, Véra et Fayet. Nous ne pouvons que leur être reconnaissants d'avoir su ouvrir la voie de l'éducation populaire à Moussan.

Mr Olivier Lafforgue, président de la MJC rappela que depuis le début de cette aventure, les différentes équipes municipales ont été aux côtés de cette association  et leur a permis d'exister tout en respectant la neutralité. Il fit ensuite un petit rappel historique afin d'attirer la vigilance : "lors du centenaire de la loi 1901, Marie Georges Buffet, alors ministre de la jeunesse et des sports rédigea le livre blanc de l'éducation populaire après avoir multiplié les rencontres avec le monde associatif. Elle notait alors  que l'extension de la notion de marché comme mode d'explication du monde  quel qu'en soit le secteur , a peu à peu opéré avec une efficacité parfois sournoise dans les secteurs du social, de l'éducation et bien sur de la culture. Le libéralisme économique a délité les solidarités les plus essentielles, forgées de longue date, et s'est même approprié certaines missions de l'éducation populaire les intégrant dans l'économie de marché".

Il revint ensuite sur le rôle du premier président et de son conseil 'administration:" ainsi 40 ans, après Louis Maugard et ses compagnons, la MJC de Moussan est toujours en construction. Certes, nous n'n sommes plus à la première pierre, mais il est à souhaiter que jamais nous n'arrivions à la dernière. L'éducation populaire ne se conçoit que dans l'action".

Mme Maugard, les élus , les responsables de la MJC déposèrent alors la gerbe sur la tombe du premier président, Mr Lafforgue demanda ensuite d'observer une minute de silence à la mémoire de ce bénévole qui a su montrer le chemin à suivre.

Les commentaires sont fermés.