30.04.2010

La MJC fête ses 40 ans d'existene et honore son 1er président

maugard.JPGLe bureau de la MJC  avait tenu à fêter ses 40 ans d'existence , on ne pouvait célèbrer cet évènement sans avoir une pensée et honorer la mémoire de son premier président Louis Maugard. Les élus et les responsables de la MJC  accompagnés de Mme veuve Lucienne Maugard étaient invités à déposer une gerbe sur la tombe de ce premier bénévole de la MJC de Moussan.

En effet, le 22 avril 1970, la sous préfecture enregistrait la déclaration déposée par Mr louis Maugard. Le conseil d'administration comprenait alors Mmes Périlhou, Gélis, Monié, Tirefort, Pérez, Lopinto , Montagnac et Vézinet ainsi que Mrs Palacio, Darles, Arnaud, Vayssières, Buffolo, Ruiz, Pagès, Rocamora, Véra et Fayet. Nous ne pouvons que leur être reconnaissants d'avoir su ouvrir la voie de l'éducation populaire à Moussan.

Mr Olivier Lafforgue, président de la MJC rappela que depuis le début de cette aventure, les différentes équipes municipales ont été aux côtés de cette association  et leur a permis d'exister tout en respectant la neutralité. Il fit ensuite un petit rappel historique afin d'attirer la vigilance : "lors du centenaire de la loi 1901, Marie Georges Buffet, alors ministre de la jeunesse et des sports rédigea le livre blanc de l'éducation populaire après avoir multiplié les rencontres avec le monde associatif. Elle notait alors  que l'extension de la notion de marché comme mode d'explication du monde  quel qu'en soit le secteur , a peu à peu opéré avec une efficacité parfois sournoise dans les secteurs du social, de l'éducation et bien sur de la culture. Le libéralisme économique a délité les solidarités les plus essentielles, forgées de longue date, et s'est même approprié certaines missions de l'éducation populaire les intégrant dans l'économie de marché".

Il revint ensuite sur le rôle du premier président et de son conseil 'administration:" ainsi 40 ans, après Louis Maugard et ses compagnons, la MJC de Moussan est toujours en construction. Certes, nous n'n sommes plus à la première pierre, mais il est à souhaiter que jamais nous n'arrivions à la dernière. L'éducation populaire ne se conçoit que dans l'action".

Mme Maugard, les élus , les responsables de la MJC déposèrent alors la gerbe sur la tombe du premier président, Mr Lafforgue demanda ensuite d'observer une minute de silence à la mémoire de ce bénévole qui a su montrer le chemin à suivre.

29.04.2010

La journée du souvenir des déportés très suivie

Les anciens combattants et la municipalité ont commémoré la journée nationale du souvenir es déportés; près de 60 moussanaises et moussanais étaient présents pour cette cérémonie.

Mmes Ginette Cantié, Christiane Salsegnac, Mr Roger Martinez ont déposé la gerbe encadrés par les deux porte drapeaux Mrs André Tourtrol et Rémi Fabre.25 avril 9.JPG

Le président des anciens combatants, Mr Louis Saint-Lèbes énuméra la liste des camps tristement célèbres:" c'est en mémoire des millions de victimes de ce système conçu par les nazis et accepté par les collaborateurs pour broyer l'être humain que nous sommes réunis aujourd'hui".

 Christiane Salsegnac , adjointe et fille de déporté lut alors le message de ceux ci en concluant:" oui nous croyons que le printemps refleurira et que l'humanité saura surmonter ses vieux démons, pour autant qu'elle tire les leçons des erreurs passées".

 Le président des anciens combattants reprit alors la parole:" cette commémoration ne ressemble à aucune autre; elle ne 25 avril 3.JPGcélèbre pas une victoire, elle ne25 avril 4.JPG marque pas la fin d'un conflit, elle nous invite à réflèchir sur la condition humaine et à nous pencher sur notre destin. Certes la mémoire a survécu, mais aujourd'hui lorsqu'un déporté disparait, il emporte avec lui une part de vérité. Avant que ne disparaisse la voix des survivants, victimes et héros de la déportation, il nous appartient de la respecter, de la porter, de la transmettre. Soyons à notre tour des "passeurs de mémoire".

Mr Claude Codorniou, adjoint déclara:"si l'effroyable tragédie engendrée par le nazisme et le fascisme démontre que l'homme peut retomber au niveau de la bête, elle prouve aussi qu'il ne faut pas désespérer de lui. En effet, malgré les humiliations qu'ils subissaient , les déportés n'ont jamais cessé de lutter pour leur vie et leur dignité".

Mr Louis Saint-Lèbes demanda une pensée pour toutes ces vies brisées et notamment pour notre camarade Roger Cantié, aprés une minute de recueillement, la chorale du soleil moussanais interpréta brillamment "nuit et brouillard" de Jean Ferrat, le chant des partisans et la marseillaise vint conclure cette cérémonie.

Le président des anciens combattants remercia l'assemblée et la chorale, il invita ensuite les personnes présentes à venir lever le verre de l'amitié dans la salle polyvalente de la maison pour tous

25.04.2010

Le soleil moussanais à la découverte du Caroux et des gorges d'Héric

Gorges Héric - 092.jpgGorges Héric - 134.jpgLe dimanche 18 avril 2010, par un temps printanier ; une vingtaine de sociétaires du soleil mousanais dont 8 névianais  d'après Louis, se sont retrouvés à Mons la Trivalle ( monts des trois vallées), non loin de Saint Chinian, pour une randonnée, sur la journée, sur le massif du Caroux.

Vers 9h30, le groupe a commencé son ascencion en empruntant le sentier du col de la Maure. Le chemin monte régulièrement en sous bois à travers les chataigners et de nombreux murets en pierre sèche. Au détour des lacets, le groupe a pu apercevoir la vallée et les pentes du massif de la Gleyzo. Au col de la Maure les randonneurs ont emprunté le sentier d'Espadegnos qui les a menés  jusqu'au col de Bardou. Entre les frondaisons, le soleil a pu apercevoir le site mystique Cébenna, la non moins connue "femme allongée".

Juste avant de passer au dessus de ce petit village, typique de la région, les randonneurs n'ont pas coupé à la coutume propre de l'association: partager de façon très conviviale le repas sous les ombrages. A partir du col de Bardou le groupe a suivi un vieux sentier, partie intégrante du GR7, et qui permettait aux enfants d'Héric,de se rendre chaque jour à l'école du Bardou. IL fallait beaucoup de courage à ceux ci, car le chemin, même s'il est agréable, est difficile. On ne veut même pas penser de son état en mauvaises saisons.

Un passage sur un vieux pont de pierre et au détour d'un chemin les "promeneurs du dimanche" attablés à la buvette , sous des figuiers, ont rappelé que le groupe était arrivé à Héric. De ce petit hameau aux toits de lauze , les randonneurs ont repris le chemin du retour. Après avoir longé ce torrent, sage à cette époque mais surement bouillonnant l'hiver, fait de "cascatelles" se jetant dans de petites piscines. Au passage, on a pu admirer le gouffre et la cascade du cerisier, typique du lieu et les minarets. Gorges étroites, le lieu est propice à l'escalade et le soleil moussananais a été extasié devant la dextérité de certains. A 17heures , les randonneurs étaient de retour aux voitures, les muscles tendus, mais encore une fois pleins d'images magnifiques sur ce massif du Caroux. Après s'être dit au revoir à contre coeur, mais en sachan très bien que les randonneurs allaient se retrouver pour de prochaines aventures tout aussi palpitantes.

Les prochaines sorties auront lieu le dimanche 2mai , 8ème rallye touristique et culturel, sur la journée repas pris en commun dans un restaurant. Puis dimanche  16 mai sur la journée, Brousse et Villaret, randonnée pédestre en matinée , la visite du moulin à papier de Brousse se déroulera l'après midi. Les renseignements pour le rallye se font auprès de Michèle Astruc au 04.68.93.65.79 , pour la rando et la visite du moulin Jean Louis Béziat au 04.68.93.54.22.

 

13:00 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

23.04.2010

Les anciens combattants de Moussan honorent les victimes et héros de la déportation

Ayora déporté.jpgMoi, Ange , résistant c'est le livre témoignage de Mr Ange Ayora 87 ans, résistant à 17 ans , emprisonné dans les géoles de Vichy, puis déporté à Dachau et à Hersbruck. Pour rendre hommage aux victimes et héros de la déportation, l'association des anciens combattants de Mousan invite "ce passeur de mémoire" inlassable, rescapé des camps de la mort nazis, à livrer sans artifice, grandiloquence ni mise en scène, son témoignage pour rendre accessible l'horrible réalité de la déportation.

L'association entend ainsi, dans le respect et la dignité, donner à la journée nationale du souvenir des déportés toute sa dimension symbolique. Cette année , la manifestation se déroulera en deux temps. D'abord samedi 24 avril, dans la salle polyvalente une exposition présentera la déportation dans les camps nazis, de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00. Puis de 16h00 à 18h00, Mr Ange Ayora racontera son histoire avec la volonté, comme il affirme avec conviction d'oeuvrer "pour que cela ne se reproduise jamais plus".

Ensute, le dimanche25 avril ,aura lieu la  journée nationale de la déportation, cérémonie d'hommage et du souvenir . Le rendez vous est fixé à 11h00 devant la mairie pour le départ du cortège, pour la cérémonie devant le monument aux morts à 11h30.

22.04.2010

Dur , dur , mais l'USMM obtient son billet pour les demis

L'union sportive Montredon Mousan jouait à domicile un match qui devait décider de la participation ou non aux demi finales de 3ème série. Contre Villeneuve la Comptal , la tache s'avérait difficile, d'entrée les visiteurs jouent avec le vent et dominent le sujet. Villeneuve fait parler son pack  qui joue debout et progresse , les joueurs locaux écroulent le maul , pénalitéUSMM Villeneuve 3.JPG aux 20 mètres que l'arrière convUSMM Villeneuve 9.JPGertit 3 à 0. Deux relances de Charles Nouvel redonnent de l'espoir, mais à la 15 ème minute les avants vont au delà du ballon et une nouvelle pénalité porte la marque à 6 à 0. Les locaux sont vexés et font parler les lignes arrières , Tur dans un premier temps et Rodriguez dans un second sont repris in extrémis.

Ces attaques mettent les visiteurs à la faute et Fred Banquet réduit le score sur pénalité 6/3. Mais 5 minutes plus tard le paquet de Villeneuve progresse de 20 mètres et s'écroule dans l'en but  pour un essai 11 à 3. Banquet donne une passe croisée à Ballarin qui perfore la défense et échoue à quelques mètres de la ligne. En fin de 1ère mi temps une nouvelle pénalité aux 22 mètres permet USMM Villeneuve 5.JPGUSMM Villeneuve 6.JPGaux visiteurs d'atteindre la pause avec une avance confortable de 14 à 3.

En seconde période , avec le vent l'USMM occupe le camp adverse , les locaux ont la possibilité de revenir avec deux pénalités, mais ils préfèrent jouer à la main ce qui ne donne rien. Il faut attendre la 57 ème minute pour voir le déclic , l'USMM met enfin la main sur le ballon. Banquet donne le tournis à la défense , il croise une première fois avec Ballarin, celà échoue, bis répétita avec le centre Colomiés qui alpatit au milieu des perches, un essai que Fred transforme 14 à 10. A la 65ème minute , une mélée à 5 mètres , le demi de mélée Jovani donne à Banquet  lancé qui crochette deux défenseurs et va aplatir un essai qu'il transforme lui même. Pour la première fois , l'USMM prend l'avantage 17 à 14.

Une bonne relance de l'ailier Tur, des bons départs du 3ème ligne Ballarin au ras de la mélée, permettent à l'USMM de jouer dans le camp de Villeneuve. A la 75 ème minute  une pénalité de Banquet aux 35 mètres en coin permet aux locaux de mener 20 à 14. A la 83 ème minute on pensait le march plié , mais une pénalité au cenre du terrain rapidement joué , tous les trois quart touchent le ballon avant d'aplatir en coin . Le sort du match se joue sur la transformation, mais l'arrière , auteur d'un très bon match la manque. L'USMM remporte la partie 20 0à 19, un petit point qui ouvre les portes de la demi finale. Il faut féliciter les deux équipes qui ont joué dans un bon état d'esprit malgré l'enjeu , un grand bravo , au troisième ligne Ballarin qui a été incontestablement l'homme du match.

Pour son entrée en 3ème série l'USMM disputera les phases finales, le président Fred  Levavasseur peut être fier de l'équipe, une place en finale ce serait maintenant la cerise sur le gateau ; affaire à suivre!

20:14 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

18.04.2010

Guy Oliver : champion du sport boules

OLIVER 1.JPGNotre concitoyen Guy Oliver , dont le palmarès au niveau de la Lyonnaise  est révélateur de la qualité de ce joueur, vient encore à 60 ans de faire parler de lui.

En effet , en 1979 Guy a obtenu le titre de champion de France  en même temps que le RCN ; ce titre il l'a obtenu avec Désarnaud, Trinquier et Illac  une quadrette mémorable.

Ce mois ci , notre champion s'est qualifié pour le championnat de l'Aude de pétanque avec son fils David et Caïrou, pourtant c'est un sport qu'il ne pratique pas trop. Par contre dans son sport préféré: la provençale, il s'est brillament qualifié pour le championnat de France qui aura lieu les 11,12 et 13 juin en Haute Garonne. Il sera associé à Legras et Fayret pour cette compétition où les meilleurs nationaux s'affronteront. Guy va toujours de l'avant, il s'entraine sans relache, chez lui, au boulodrome, des heures et des heures à taper des boules, il a ainsi vu ses efforts récompensés  , se qualifiant pour le master de pétanque de la catégorie vétéran; juste reconnaissance pour ce joueur infatigable.

Le président de l'ASCN omnisports Jean Pierre Valéro se dit satisfait de posséder dans son association un tel joueur talentueux, un sportif émerite. Au delà de la compétition, notre concitoyen Guy Oliver, toujours désireux de faire partager sa passion a passé avec succés le brevet fédéral. Grace à son diplome, l'objectif est tracé, transmettre son savoir et initier des jeunes des écoles primaires à la pratique de ce sport. Une initiative lancée par da direction technique nationale du sport boules et dont Guy est partie prenante à 100%.

Devant tant de talent, les moussanais suivront avec attention les compétitions à venir où Guy sera présent, ils lui souhaitent de faire aussi bien que par le passé.

19:32 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

16.04.2010

Déplacement difficile pour l'OM contre le F.C.Alaric

Déplacement difficile ce week end  pour les deux équipes de l'OM qui affrontait un des leaders de la poule , le F.C.Alaric.

La réserve donnait le ton , dès la 8ème minute en ouvrant le score par François d'une frappe du pied droit. A la 25ème minute, Alaric pousse et égalise; un but qui donne de l'énergie aux joueurs locaux qui doublent la mise juste avant la pause 2 à 1.Mais les réservistes de l'OM reviennent sur le terrain avec de bonnes intentions. Les efforts sont récompensés , à la 75ème minute, après de nombreuses actions avortées Florian Daros égalise; l'OM2 sera pressant jusqu'à la fin u match mais plus rien ne sera inscrit 2 à 2, score final. Fabien Roques , le coach de cette équipe est satisfait du résultat et du jeu mis en place pour l'obtenir.

L'équipe première , quant à elle se devait d'imiter leurs collègues. Cela a bien failli réussir, face à une équipe favorite sur le papier, les deux formations ont déployé un match intense, rude dans les duels, physique et les 22 joueurs n'arrivent pas à se départager. Mais à la 92ème minute, coup du sort, Alaric trouve la faille et marque, certainement la chance du champion? Une défaite qui laisse beaucoup de regret.

Le prochain rendez vous est fixé au dimanche 18 avril à 15heures; l'équipe 1 se déplacera à Palaja pour le compte du championnat de 1ère division, la réserve quant à elle se rendra à Villegly pour le compte du championnat de 3ème division.

 

12:31 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)