26.12.2010

Notre commune s'est dotée d'un défibrillateur

moussan défibrilateur 1.JPGLe maire et le conseil municipal avaient invité les présidents d'associations et les membres du CCAS  dans la salle polyvalente de la maison pour tous pour une réunion concernant la mise en place d'un défibrillateur sur notre commune; 25 personnes étaient présentes.

En effet suite à un dramatique accident survenu dans la salle Pépy, où nos concitoyens Antoine Batailler, Guy Belzo, Jean Louis Malves, Denis Pérez et  Louis Vaquer  ont œuvré sans relache pour essayer de sauver une vie, l'idée a germé de proposer l'acquisition d'un défibrillateur. Le maire et son conseil municipal ont opté immédiatement pour l'achat de de ce DAE ( défibrillateur automatisé externe) d'une valeur de 1900 euros.

moussan défibrilateur 2.JPGLe maire Jean Paul Schembri présenta l'objet de cette réunion :«  Dès le début où cette acquisition a été actée, M. Piedecoq, capitaine des pompiers s'est proposé spontanément et bénévolement pour donner les conseils pour cet achat et assurer la formation sur le fonctionnement de cet appareil et les secours à prodiguer ». Ce défibrillateur est installée dès à présent dans le hall de la maison pour tous.

Le capitaine Piedecoq expliqua le fonctionnement très simple de cet appareil qui guide les gestes à faire ; il déclara : «  50 000 décès par an sont dus à des arrêts cardiaques, si le patient est valide, l'appareil ne délivrera pas de choc on ne peut donc pas se tromper ».

Le capitaine avant de montrer l'utilisation du défibrillateur  expliqua la technique du massage avec les 30 compressions et les insufflations qui peuvent sauver la vie avant l'arrivée des secours.

moussan défibrilateur 3.JPGChacun passa ensuite à l'exercice sur le mannequin mis à disposition, le capitaine étant là pour corriger les erreurs. Le défibrillateur était alors montré à l'assistance , la simplicité même, car les ordres sont donnés par l'appareil et sitôt qu'une fausse manipulation a lieu un rappel sonore le signale. ,L'assistance a été très à l'écoute  et les questions pertinentes ont fusé : « Le cas de la pile, la fonction de l'âge, les proportions de réussite etc, etc.. »

M. Piedecoq a répondu à toutes ces interrogations et a évoqué les conséquences d'un arrêt cardiaque sur l'organisme d'où l'intérêt d'agir vite.
Le maire s'est félicité de voir l'attention du public sur cette acquisition, il annonça que la prochaine formation concernera le conseil municipal jeune. Il remercia le capitaine des pompiers pour son action bénévole de formation sur notre commune.

défibrilateur 6.JPGLe capitaine des pompiers a tenu à conclure cette réunion en montrant que sauver une vie est à la portée de tous : «  C'est fatigant, notamment la technique du massage, mais face à une victime on est stimulé, sa vie dépend de vous et cela motive. Le but de cette réunion n'est pas de faire de vous des médecins urgentistes, mais dès ce soir vous serez apte à vous servir cet appareil et à connaître les gestes qui permettent de sauver une vie ».

Les présidents d'associations étaient satisfaits d'une telle formation  qui peut être utile, tout en souhaitant n'avoir jamais à utiliser cette technique.

Les commentaires sont fermés.