30.04.2011

Notre sympathique porteur passe la main!

1er mai , fête du travail, c'est ce jour symbole que Camille Roda a décidé d'interrompre son dur labeur de porteur.
Camille aurait bien souhaité continuer cette activité car celle ci lui pmoussan Camille.JPGermettait au delà de porter le journal, de lier des relations d'amitié avec ses lecteurs de la presse quotidienne .
Hélas la maladie l'ayant frappé , il ne doit plus se préoccuper que de se soigner..
Fidèle à son poste depuis maintenant 10 ans, dès 5 heures on l'entendait sur son scooter avec près de 250 journaux dans ses sacoches. Beaucoup de moussanais surveillaient son passage , se levaient pour récupérer ce bien précieux qui est leur quotidien .Nos concitoyens ont apprécié à sa juste valeur ce service rendu.
Durant ce long parcours et les 5 villages qu'il couvrait , pas un sans faute, la grippe, la neige, la pluie...rien n'y a fait , le journal était toujours dans la boite aux lettres.
Ce combat contre les intempéries Camille l'a toujours remporté , alors aujourd'hui son combat contre la maladie il le gagnera aussi!
Les moussanais en sont certains et souhaitent un prompt rétablissement à cet ami, à ce porteur hors norme.

29.04.2011

Les jeunes Moussanais ont reçu leur livret citoyen

moussan livret citoyen 2.JPG Le maire Jean Paul Schembri  et le conseil municipal avaient réuni à la mairie la jeunesse moussanaise pour la remise du livret citoyen et de leur première carte d'électeur. 20 jeunes étaient conviés pour cette initiative.
Souhaitées par le président de la République, les cérémonies de citoyenneté sont organisées par les maires de toutes les communes de France pour remettre aux jeunes françaises et français qui accèdent à la majorité, leur première carte d'électeur et leur livret du citoyen.

Le maire prit alors la parole :'' Le droit de vote reste encore le plus sur moyen de faire entendre sa voix et d'exprimer sa volonté, c'est un droit acquis de longue lutte, le suffrage universel est aussi un devoir. Vous ne pouvez pas laisser les autres décider à votre place.''

Angélique remit ensuite à chaque jeune le livret citoyen qui rappelle les symboles de la nation.
Le premier magistrat félicita les jeunes qui ont répondu à l'invitation:'' merci encore pour votre présence qui est déjà un geste citoyen!''

Le verre de l'amitié, sans alcool, est venu clôturer cette sympathique cérémonie.

28.04.2011

Trottin'Aude : les bénévoles félicités

Olivier Lafforgue et Marie Christine Munoz, tous deux directeurs des deux écoles publiques de Moussan avaient tenu avant de prendre les vacances de Pâques de réunir celles et ceux qui ont contribué au succés  de l'édition moussanaise de Trottin'Aude.

En effet pour fêter comme il se doit cette réussite, les bénévoles dont beaucoup sont des parents d'élèves  ont été réunis à l'école primaire pour les remercier de leur aide lors de cette course. Ceux ci ont en effet assuré avec succés la sécurité et l'accompagtrottin'aude remerciement.JPGnement des enfants ; 850 écoliers dès la matinée et 600 inscrits lors des différentes épreuves de l'après midi. Grâce à leur vigilance aucun problème n'a été souligné.

Olivier Lafforgue a tenu à féliciter aussi les deux associations Los Moussanots  et  Le Soleil moussanais pour leur investissement lors de cette journée ludique et sportive.

Il remercia la municipalité pour leur aide technique et le goûter offert aux enfants.
Il conclut son message : '' Au delà de la course Trottin'Aude, je me félicite de voir que l'école laïque est toujours soutenue par les populations et cela même dans la situation où certains ont décidé la fermeture de 1600 classes sur notre territoire ''.

Après cette reconnaissance envers tous les bénévoles, un apéritif était servi, le vin de l'Espinel a été apprécié de tous et chacun a mis du temps à se séparer tant l'ambiance était agréable.

27.04.2011

Journée nationale du souvenir de la déportation : la jeunesse impliquée

moussan commémo déportation 2.JPG L'association des anciens combattants avait tenu à inviter les élus et la population pour la commémoration de la journée nationale du souvenir de la déportation.
Devant une quarantaine de moussanais présents devant le monument aux morts ce sont Thomas et Etienne du conseil municipal jeunes qui ont déposé la gerbe.Mr le pmoussan commémo déportation 1.JPGrésident Louis Saint Lèbes présenta cette journée:'' Nous honorons celles et ceux qui , broyés par le système concentrationnaire nazi , sont morts  dans les camps d'extermination, nous honorons aussi  celles et ceux qui , rescapés de cet enfer, témoignent  inlassablement de l'inhumanité dont ont été victimes des millions d'êtres au seul motif qu'ils n'étaient pas dans les normes imposées par l'idcommémo déportatrion 002.JPGéologie du IIIème Reich.''

Pascale Mariot, adjointe signala l'absence de Christiane Salsegnac qui n'oublie cependant pas les compagnons de combat de son père Roger Cantié  et qui a fait déposer un bouquet gerbe au pied de ce monument aux morts. Elle lut ensuite le message des associations de déportés:''nous appelons les concitoyens à rester fermes dans la défense des valeurs de liberté, de démocratie, de tolérance et à ne jamais oublier que le monde se construit par la force de l'espoir et par la générosité des hommes , non par la force des dictatures.''

Louis Saint Lèbes lut alors quelques poèmes de déportés , des poèmes écrits en camp de concentration par des êtres humains capables d'exprimer l'espérance quand tout est noir et étouffant autour d'eux.
C'est ensuite , la jeune Cacommémo déportatrion 009.JPGmille Barbaste qui reprit un poème de Max Segonne , ancien des forces françaises libres , ''fraternité'' extrait de ''nuit et brouillard''.
Il fut ensuite demandé une minute de recueillement  avec une pensée particulière pour nos concitoyens Roger Cantié membre des FFI, résistant dans le maquis de Corrèze, interné dans les prisons de Vichy et Louis Raynaud résistant dans le maquis de la montagne noire de Trassanel.

La chorale du Soleil moussanais' interpréta brillamment le chant des partisans, puis la marseillaisse retentit.
Le président remercia toutes les personnes présentes et notamment le conseil municipal jeunes, il invita ensuite l'assistance à venir lever le verre de l'amitié dans la salle polyvalente.

26.04.2011

FR3 Languedoc/Roussillon à Taillevent

moussan chevaux fr3 013.JPG Notre commune a eu la surprise de voir  passer ces derniers temps les journalistes de FR3 Montpellier.
Déjà en octobre 2005 , ces journalistes étaient venus pour filmer la mobilisation de tout un village pour défendre son bureau de poste.

Aujourd'hui, c'est un tout autre sujet qui a intéressé le journal régional. En moussan chevaux fr3 016.JPGeffet FR3 s'est rendu au domaine de Taillevent  pour constater le travail sur le cheval de l'éthologue Marie Pierre Kohler qui était venue enseigner cette activité pour l'association Equi' libre dont notre concitoyenne Marie France Montosson est la présidente.

Ces stages attirent de plus en plus d'amoureux des chevaux mais aussi de curieux. Cette méthode douce de dressage qui mêle éthologie et shiatsu n'est pas commune, de ce fait les journalistes ont été vivement intéressés  et ont inséré cette activité dans l'actualité régionale. Les jeunes stagiaires moussanais se sont volontiers prêtées au jeu des questions réponses du journaliste.

Les Moussanais voyant  lemoussan chevaux fr3 019.JPG véhicule de FR3 débarquer sur notre village ont été quelque peu surpris sur le coup mais heureux dès le lendemain d'entendre parler de notre commune sur la chaine régionale.
Preuve que Moussan n'en finit pas de d'alimenter la chronique, et en ce moment c'est peu de le dire!

15:07 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

24.04.2011

Moussan attaqué de toute part!

Maintenant c'est notre école publique qui est mise à mal ; la cellule Sarda/Courounel du PCF communique :

Comment ne pas être révolté quand on apprend la fermeture de la 4ème classe de la maternelle  qui avait été ouverte en ''grande pompe'' l'an passé. Pourtant, avec aujourd'hui plus de 1800 habitants , cette classe semblait acquise de fait compte tenu de la démographie galopante de notre commune.
Cette décision entérinée par les politiques de notre pays était prévisible compte tenu des déclarations de campagne de notre président Sarkozy. Rappelez vous , le programme de l'UMP était clair , c'était le fonctionnaire qui était la cause de tous les maux, il fallait dégraisser les effectifs , il fallait supprimer un fonctionnaire sur deux. A cette annonce certains ont mordu à l'hameçon , aujourd'hui le résultat est là , l'éducation de nos enfants est en danger , nos services publics également. C'est Charles Péguy qui déclarait :'' quand une société ne peut enseigner c'est que cette société ne peut s'enseigner''. Aujourd'hui nos ministres vont encore plus loin , avec les nouvelles mesures sur les postes de remplaçants non fournis , ils ne se rappellent même plus qu'enseigner est un métier. La première dame de France peut bien se prévaloir de lutter contre l'analphabétisme , qu'en est il des faits avec la politique catastrophique de son époux. Que peut on dire de cette société qui est capable de lancer des bombes à 380.000 euros l'unité sur la Lybie, une société qui distribue 285 millions d'euros  à Tapie et qui ne peut maintenir une classe à Moussan.

On marche sur la tête , on se doit de réagir , la cellule du PCF regrette à cet égard que cette fermeture n'ait même pas été susurrée lors du dernier conseil municipal du 19 avril , mais ...
Moussan n'en est pas à sa première attaque , on se souvient notre bureau de poste qui a été en danger, la lutte de la population avait alors permis de le conserver . C'était encore  une ineptie de voir des bureaux de poste se fermer dans la ruralité pour uniquement des raisons financières , alors qu'on apprend aujourd'hui que la poste imite le CAC 40  et va partager à ses 3 administrateurs 230.000 euros par an  pour siéger au conseil d'administration , l'argent il y est mais pas pour les postiers ni pour les populations.

Bureau de poste, école  et aujourd'hui la LGV sur son territoire , Moussan n'en finit pas d'être attaqué. Certains s'en soucient, d'autres ferment les yeux , d'autres approuvent le tracé qui saccagera notre commune. Heureusement, un collectif de défense des intérêts moussanais est né et il faut les féliciter pour leur ardeur.

Car sur ce sujet en plus de se soucier de la ''déforestation'' , de l'arrachage de notre vignoble, des ''nuisances'' sur notre beau territoire , on ne peut que s'inquiéter de l'addition qui va en découler pour les contribuables. Si vous voulez le TGV  chez vous , RFF l'a clamé haut et fort il faudra cracher au bassinet.

Guillaume Pépy n'est pas plus rassurant , déclarant à un journaliste du Monde:'' nous allons vers une impasse financière , notre système RFF/SNCF n'a pas d'avenir''.

Les moussanais victimes de plusieurs attaques de front sont inquiets et mécontents , il ne reste que la solution de la riposte sinon il faut sortir les mouchoirs pour pleurer et le porte monnaie pour banquer ; il parait qu'un homme averti en vaut deux, alors...!

22.04.2011

Journée nationale de la déportation

Dimanche 24 avril, chaque village de France se rappellera la pire entreprise d'extermination de tous les temps  et sa manifestation la plus horrible, les camps de la mort nazis.

L'association des anciens combattants invite la population moussanaise à célébrer la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation. Le rassemblement est fixé à 11heures devant la mairie, cérémonie au monument aux morts à 11h30 en présence des élus, des anciens combattants avec la participation de la chorale du Soleil moussanais.

Le verre de l'amitié sera offert par les anciens combattants  dans la salle polyvalente (sous la halle si le temps est clément). Merci de prendre un instant de la fête familiale du jour pour honorer celles et ceux qui sont mort broyés par ce système implacable et celles et ceux qui, rescapés, portent, au fil du temps, témoignage de ce qu'est l'inhumanité.