11.04.2013

La section socialiste se souvient...

Moussan Aline.jpg

Ce samedi 30 mars, la section socialiste s'est rendue sur la tombe d'Aline Lafargue récemment décédée; afin d'y déposer en guise de témoignage et de respect, un marbre commémoratif. Camille Roda représentant la famille d'Aline était présente à ce moment de recueillement.
Aline dès son installation  Moussan, village de sa famille, continue à militer au parti socialiste au sein de la section du village. C'était une femme cultivée, autodidacte, débordante  d'idées novatrices, d'une grande générosité.
L'action elle l'a toujours mise en avant pendant la résistance, alors que toute jeune elle effectuait des transports de messages, d'armes légères. Sa vie pendant cette période a été toujours très mouvementé, très dure, mais Aline avait en elle une force, une croyance en ses convictions qui lui ont permis de tenir, de résister.
Après la guerre, grâce à ses connaissances, elle travaille dans la publicité (''on a toujours besoin de petits pois chez soi'', c'est Aline). Elle est ensuite embauchée à l'ORTF où elle a crée quelques années plus tard ''Titus le petit lion'' et ''le grand Yaka''. Ses amis Jacques Bodoin et Micheline Dax  lui prêteront alors leurs voix. A la fin de l'ORTF, elle vient retrouver son village familial et elle s'y installe définitivement en achetant une petiMoussan Aline PS.JPGte maison rue de la Montado.
Mal reconnue, malgré son désir de servir Moussan, comme elle avait servi la France pendant la guerre, elle échoue aux municipales en 1989 à la tête d'une liste d'union de la gauche. Elle prend alors en charge la section de Moussan du parti socialiste pendant plus d'une décennie avant de passer le relais à Claude Codorniou.

Les commentaires sont fermés.