13.12.2013

Un maître dans l'art du chocolat sur notre commune

Moussan  chocolats 1.JPG

Moussan chocolats 2.JPGNotre artisan boulanger, pâtissier mais aussi et surtout chocolatier n'en finit pas de régaler les moussanais et même au delà. La boulangerie le vieux fournil d'Anna et Irvin  Ejargue n'en finit pas de séduire sa clientèle , tant par la décoration adaptée à chaque événement, que par la diversité et la qualité des pains, gâteaux et viennoiseries.
Mais au delà de cela,chaque année à la même époque,  les moussanais attendent avec impatience l'apparition sur l'étalage des fameux chocolats ; et ça y est l'heure est arrivée.
Il faut dire que la réputation du maître chocolatier Irvin n'est plus à faire, le bouche à oreille a fonctionné, on se presse d'un peu partout  pour acheter ces chocolats hauts de gamme. Il suffit de les goûter pour être conquis, d'autant et c'est maintenant prouvé que le chocolat est bon pour la santé.
Le savoir faire  d'Irvin est secret mais on sait déjà que la fabrication artisanale , le travail minutieux, la créativité et  du cacao 100% valrhona permettent une haute qualité .
Ils sont peu nombreux sur le département et dans l'hexagone à réaliser de telles friandises, d'ailleurs Irvin a reçu de nombreuses propositions de la part de grands chocolatiers ; chance pour nous il les a toutes  refusées.
Chocolats noirs, lactés, mendiants, mandarins, orangettes, pralinés craquants,... plus d'une vingtaine de variétés sont proposées avec un rapport qualité prix incroyable. Une façon à lui de permettre au plus grand nombre de goûter au luxe.
La réputation dans notre coin étant faite, Irvin et Anna ont décidé de franchir le pas pour faire connaître leurs chocolats , ainsi  ils seront présents du 6 décembre au 6 janvier au square Gambetta  de Carcassonne pour le traditionnel marché de Noël.
A l'heure du produisons français, ces artisans proposent encore mieux avec le produisons moussanais, nos concitoyens ont la chance d'avoir ces délices chocolatés à portée de main , nul doute qu'ils ne vont pas gâcher ce plaisir .

19:21 Publié dans artisanat | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.