14.10.2014

Un constat amer!

 

 

La cellule de Moussan du PCF s'indigne et réagit: lors du conseil municipal en date du 19 septembre , la fin de l'exonération de la taxe foncière sur les nouvelles constructions à usage d'habitation a été à l'ordre du jour et votée. Notre nouvelle équipe municipale voulant récupérer des moyens financiers a trouvé la solution la plus simple; taper sur les populations à venir. Ainsi à cause de cette délibération, les nouveaux arrivants sur notre commune ne profiteront plus de cette exonération et devront passer au bassinet immédiatement, les élus devront  aller le leur expliquer. Cette bouffée d'oxygène pour souvent des primo accédants  est supprimée , parmi les élus qui ont voté cela certains ont pu profiter de 15 ans d'exonération, certains même 20 ans , c'est donc aujourd'hui facile de demander aux autres de serrer la ceinture. La démographie locale étant en augmentation, 2400 habitants avec les constructions en cours, un certain élu du groupe majoritaire , pourtant jeune, s'est même permis de surenchérir en déclarant que cela dissuaderait  certains de venir s'installer ici, c'est proprement scandaleux! Cette mesure ajoute de l'austérité à l'austérité.

Certes le désengagement de l'état oblige les collectivités locales à trouver de nouveaux moyens, cela était aussi à l'ordre du jour lors de ce même conseil municipal. Faire adopter une motion des maires de France contre cet état de fait est une revendication légitime. Mais se révolter contre cela et soutenir inconditionnellement les élus nationaux, députée et sénateur locaux qui mettent en place ces restrictions budgétaires est un non sens qui ne trompe que les plus crédules. Le dernier vote des grands électeurs  montre bien que les municipalités sont engagées politiquement mais qu'il ne faut pas trop le dire , tant la politique du gouvernement est appréciée par le peuple. Ajoutons à cela l'augmentation du tarif des salles votée en conseil,(jusqu'à 50% dans le pire des cas) ,il faudra donc gagner moins mais payer plus.

Si le porte monnaie est attaqué, l'humain l'est aussi. En effet lors de la prise de pouvoir , un agent communal a vu son contrat non renouvelé. Cet ouvrier pourtant compétent, qualifié pour la conduite des engins, sérieux, serviable et apprécié par les concitoyens a été éjecté. Le PCF regrette cela mais aussi et surtout que la mobilisation n'ait pas eu lieu comme cela a été le cas auparavant.. La cellule ne regarde pas l'étiquette politique pour défendre l'emploi, elle s'est révoltée à l'époque sous l'ancienne mandature pour le poste d'ASVP, nous nous indignons aujourd'hui sous la nouvelle pour ce poste là. On nous promettait une politique de ''gauche'' , il est vrai qu'en compulsant le dictionnaire gauche peut aussi signifier; empreint de maladresse.

La cellule du PCF se tient à la disposition de la population pour les informer sur les mauvais coups portés d'où qu'ils émanent et les réactions à mettre en place pour les contrer.

 

 

Les commentaires sont fermés.