21.12.2014

Des crues vécues avec angoisse

Moussan intempérie 2.JPGintempéries 2 006.JPGintempéries 2 008.JPGintempéries 2 013.JPG

 

Si notre commune n'a pas connu de gros dégâts lors des intempéries de ces derniers jours de novembre, les images étaient impressionnantes et demandaient beaucoup de vigilance. En effet la crue de l'Aude a réveillé de vieux souvenirs.

Route de Saint Marcel  tout d'abord où la station de Férioles a été rapidement sous les eaux et la route barrée dès le dimanche 30 novembre en fin de matinée. Dans ce coin pas de maison en danger , par contre à la ''Barque'' , en quelques minutes, la maison du passeur, l'écluse de Moussoulens et le domaine du petit Moussoulens ont été cernés par les eaux . Si cette montée des eaux  a été spectaculaire, au pont Eiffel on pouvait mesurer le niveau de la crue. Même si le débit de l'Aude était impressionnant et  les troncs charriés aussi la crue n'avait rien à voir avec celles de 2005, 1996 et surtout 1999.

Ce 30 décembre les eaux sont montées s'arrêtant au plus fort à 3 mètres du tablier. En 2005 et 1996 les eaux étaient arrivées à 2 m  et en 1999 à 1m50 du tablier du pont, une comparaison qui relativise cet épisode pluvieux .

Les moussanais étaient nombreux au pont Eiffel pour surveiller  l'évolution de ce cours d'eau .

Autre point touché par ces intempéries , le coin verdoyant du Roucan qui avait subi un incendie cet été montrait un drôle de visage. Tous les arbres brûlés sont tombés les uns après les autres, d'autres pins sains sont eux aussi couchés, le vent et les sols détrempés ayant aidé ces chutes. Ces arbres couchés barrent maintenant le passage dans certains coins de randonnée, beaucoup de travail en perspective pour les bénévoles des moussanots qui voient le futur trail du Boër du 14 décembre obstrué par ces obstacles parfois énormes .

 

 

Les commentaires sont fermés.