15.03.2015

Les crématistes du Coursanais en AG

Moussan crématistes 1.JPGMoussan crématistes 2.JPG

 

L'association crématiste du Coursanais a tenu son assemblée générale le samedi 28 février à Moussan en présence de Marie Hélène Fabre, députée de l'Aude, de Claude Codorniou maire de la commune et de nombreux adhérents.

Après la minute de silence en mémoire de nombreux adhérents décédés depuis la dernière assemblée générale, la présidente Martine Kohler a donné lecture de son rapport moral. L'association compte 670 adhérents répartis sur 21 communes rurales du Grand Narbonne. Il faut noter que les crématistes progressent en France: 36% des personnes décédées sont crématistes. Elle a aussi rappelé que le rôle des associations crématistes qui sont là pour informer les adhérents, aider les familles lors du décès et faire respecter les volontés de leurs adhérents écrites sur les testaments crématistes et même ester en justice si nécessaire.

Les associations crématistes sont aussi le lien avec la FFC qui rencontre les élus nationaux, donne son avis sur les lois relatives à la crémation et représente la France à l'association européenne crématiste.

La présidente a ensuite Henri Azéma, trésorier et Alain Zanone , secrétaire, élus récemment par les associations crématistes du Languedoc Roussillon, délégué régional titulaire et suppléant; ils siégeront désormais au conseil d'administration de la FFC.

Martine Kohler a indiqué que le Grand Narbonne prévoyait la construction d'un crématorium. Elle s'est étonnée que cette association rurale, forte de près de 700 adhérents, ne sont pas consultée et de ce fait ne puisse pas participer aux travaux de la commission de pilotage ni se soit conviée à la commission funéraire de Grand Narbonne et ce malgré des demandes restées sans réponse ce jour.

Le secrétaire Alain Zanone dans son rapport d'activité a souligné le travail effectué par les membres du conseil d'administration. Le bilan financier présenté par le trésorier Henri Azéma fait ressortir une parfaite tenue de la comptabilté et une gestion saine avec un solde positif.

LE maire de Moussan, également adhérent de l'association, remercia la présidente pour son engagement très fort au sein de l'association mais aussi tous les bénévoles qui donnent énormément de leur temps, il ajoute qu'il est très heureux que cette réunion ait lieu à Moussan.

Marie Hélène Fabre, députée, rappelle que l'engagement des bénévoles est quelque chose de très important et qu'il est effectivement difficile de remplacer les effectifs. A ce sujet, elle mentionne la mise en place d'un ''service universel'' pour les jeunes, du CM2 jusqu'à 18 ans, afin de les sensibiliser à adhérer aux associations. Elle aborde ensuite le dossier relatif à la fin de vie et le droit de mourir dans la dignité. A la demande du gouvernement, un groupe de travail a été constitué afin de travailler sur ce sujet et le rapport de synthèse a été remis en décembre 2014. Ce texte sera débattu les 10 et 12 mars à l'assemblée nationale et propose qu'une personne majeure bien portante , en phase de vie terminale ou ayant une maladie incurable puisse donner des directives anticipées sur sa fin de vie à l'intention de ses proches ou du corps médical. Un amendement a donc été déposé pour ''la sédation profonde et continue'' jusqu'à la mort.

Martine Kohler remerciait les différents intervenants et proposait de lever le verre de l'amitié avant de passer à tabler.

 

 

Les commentaires sont fermés.