27.04.2011

Journée nationale du souvenir de la déportation : la jeunesse impliquée

moussan commémo déportation 2.JPG L'association des anciens combattants avait tenu à inviter les élus et la population pour la commémoration de la journée nationale du souvenir de la déportation.
Devant une quarantaine de moussanais présents devant le monument aux morts ce sont Thomas et Etienne du conseil municipal jeunes qui ont déposé la gerbe.Mr le pmoussan commémo déportation 1.JPGrésident Louis Saint Lèbes présenta cette journée:'' Nous honorons celles et ceux qui , broyés par le système concentrationnaire nazi , sont morts  dans les camps d'extermination, nous honorons aussi  celles et ceux qui , rescapés de cet enfer, témoignent  inlassablement de l'inhumanité dont ont été victimes des millions d'êtres au seul motif qu'ils n'étaient pas dans les normes imposées par l'idcommémo déportatrion 002.JPGéologie du IIIème Reich.''

Pascale Mariot, adjointe signala l'absence de Christiane Salsegnac qui n'oublie cependant pas les compagnons de combat de son père Roger Cantié  et qui a fait déposer un bouquet gerbe au pied de ce monument aux morts. Elle lut ensuite le message des associations de déportés:''nous appelons les concitoyens à rester fermes dans la défense des valeurs de liberté, de démocratie, de tolérance et à ne jamais oublier que le monde se construit par la force de l'espoir et par la générosité des hommes , non par la force des dictatures.''

Louis Saint Lèbes lut alors quelques poèmes de déportés , des poèmes écrits en camp de concentration par des êtres humains capables d'exprimer l'espérance quand tout est noir et étouffant autour d'eux.
C'est ensuite , la jeune Cacommémo déportatrion 009.JPGmille Barbaste qui reprit un poème de Max Segonne , ancien des forces françaises libres , ''fraternité'' extrait de ''nuit et brouillard''.
Il fut ensuite demandé une minute de recueillement  avec une pensée particulière pour nos concitoyens Roger Cantié membre des FFI, résistant dans le maquis de Corrèze, interné dans les prisons de Vichy et Louis Raynaud résistant dans le maquis de la montagne noire de Trassanel.

La chorale du Soleil moussanais' interpréta brillamment le chant des partisans, puis la marseillaisse retentit.
Le président remercia toutes les personnes présentes et notamment le conseil municipal jeunes, il invita ensuite l'assistance à venir lever le verre de l'amitié dans la salle polyvalente.

22.04.2011

Journée nationale de la déportation

Dimanche 24 avril, chaque village de France se rappellera la pire entreprise d'extermination de tous les temps  et sa manifestation la plus horrible, les camps de la mort nazis.

L'association des anciens combattants invite la population moussanaise à célébrer la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation. Le rassemblement est fixé à 11heures devant la mairie, cérémonie au monument aux morts à 11h30 en présence des élus, des anciens combattants avec la participation de la chorale du Soleil moussanais.

Le verre de l'amitié sera offert par les anciens combattants  dans la salle polyvalente (sous la halle si le temps est clément). Merci de prendre un instant de la fête familiale du jour pour honorer celles et ceux qui sont mort broyés par ce système implacable et celles et ceux qui, rescapés, portent, au fil du temps, témoignage de ce qu'est l'inhumanité.

22.03.2011

Commémoration du cessez-le-feu en Algérie

moussan commémo 19 mars 001.JPG L'association des anciens combattants de Moussan avait convié la population à la commémoration du 49e anniversaire du cessez le feu en Algérie.
Salvador Véra et Pierre Séguy ont déposé la gerbe au monument aux morts  devant les deux portes-drapeaux André Tourtrol et Rémi Fabre. Une quarantaine de Moussanais a assisté à cette cérémonie.

Le président Louis Saint-Lèbes prit alors la parole pour rappeler tous ces drames, toutes ces souffrances qui sont aussi notre histoire. Il conclut en insistant : « Depuis le 19 mars 1962, un demi-siècle de paix a succédé à un demi-siècle de guerres (guerres mondiales, guerres dmoussan commémo 19 mars 007.JPGe décolonisation). Combattants d'hier, anciens combattants d'aujourd'hui, nous avons à conserver, à partager et à transmettre notre mémoire. Nous nous y sommes employés il y a un an avec l'exposition :   ''la guerre d'Algérie'' . Nous continuons dans notre tâche de  '' combattants de la paix et de la mémoire ''. Nous espérons que dans un an , avec l'appui de la municipalité , pour le 50e anniversaire du cessez-le-feu, il sera possible d'inaugurer dans notre village une rue du 19 mars 1962.Nous le devons à tous nos camarades victimes de cette guerre ».

Le maire Jean Paul Schembri intervint alors à son tour : « A travers cette commémoration, c'est la mémoire de celles et ceux, civils comme militaires français comme algériens qui sacrifièrent leur vie ou leur jeunesse et souffrirent dans leur chair à cause de ce conflit cruel. N'oublions pas enfin les atrocités qui fmoussan commémo 19 mars 005.JPGurent commises dans les deux camps. Ayons le courage de reconnaitre que l'utilisation de la torture par une partie de l'armée française sur ordre de certains de ses chefs, nous déshonora. Il est important que les jeunes générations puissent connaitre ce qui s'est réellement passé au cours de cette guerre ».

Après ces discours, une minute de recueillement a été observée suivie de l'hymne national.
Le président remercia toutes les personnes qui ont assuré la bonne tenue de cette commémoration, il mit à l'honneur deux anciens combattants Pierre Revel et Claude Dauriac et souhaita un prompt rétablissement à Francis Pachéco.

Après cette cérémonie, l'association invita les personnes présentes à lever le verre de l'amité dans la salle polyvalente.

09.12.2010

Un fiasco pour une commémoration imposée

moussan commémo 5 décembre.JPG 

La journée nationale d'hommage aux morts pour la France pendant la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie a été commémorée à Moussan ce dimanche 5 décembre au monument aux morts. Cette date imposée par le président de la République par un décret de loi du 26 septembre 2003 n'attire pas les foules habituelles devant le monument, seulement 4 moussais étaient présents , preuve que ce qui est imposé ne séduit pas .
Les trois adjoints, Christiane Salsegnac , Pascale Mariot et Henri Olive ont déposé la gerbe devant le porte drapeau de la commune Rémi Fabre.
Mme Salsegnac représentant le maire lut ensuite le message du ministre des anciens combattants , après une minute de recueillement , la marseillaise retentit pour clôturer cette commémoration.

16.11.2010

L'Armistice dignement commémoré à Moussan

11 novembre 5.JPGL'association des anciens combattants avait convié la municipalité et la population à la commémoration de l'armistice de 1918. Près de 150 personnes ont répondu présents devant le monument aux morts, on notait la présence du conseil municipal jeunes avec Guillaume, Camille, Lisa, Ugo, Guillaume et Etienne.

C'est d'ailleurs la jeune génération, Lisa Benoit et Ugo Codorniou qui a déposé la gerbe devant les deux porte-drapeaux André Tourtrol et Rémi Fabre.

Le président Louis Saint Lèbes présenta ce 11 novembre 1918 et rappela que 92 ans plus tard, il est important de se réunir pour ranimer cette mémoire  trop souvent défaillante  et honorer les victimes. Il passait ensuite la parole à Antoine Batailler, vice-président et à Camille Barbaste qui lirent à tour de rôle le message de l'UFAC.

11 novembre 10.JPGC'est ensuite Christiane Salsegnac,  adjointe  qui reprit le message du secrétaire d'état aux ancienns combattants.

Mme Lafforgue invita ses élèves du CM2  à lire un texte de circontance, un récit qui a ému le public. C'est Théo qui débuta et Yann qui conclut en souhaitant la paix dans le monde.

11 novembre 2.JPGM. Saint Lèbes retraça ces années de conflit : « La guerre a ravagé les vainqueurs comme les vaincus. Dans notre pays tous les hommes valides nés entre 1870 et 1899 ont été mobilisés. On compte 34 morts pour 1 000 habitants en France, 30 pour 1 000 habitants en Allemagne. Alors, oui devant de tels bilans, devant tant de souffrances, de misères, de désolation, mais également de courage et d'héroïsme, balayons le cynisme et continuons à commémorer cet armistice. »

Le maire revint ensuite sur ce beau matin du 11 novembre 1918 et fit un parallèle intéressant : « Quel beau symbole de paix pour le monde entier la chute du mur de Berlin, dont nous fêtons cette année le 21e anniversaire. Puisse dans le monde entier naitre le même espoir pour celles et ceux qui sont derrière un mur. Pour qu'un matin, comme l'ont écrit les poilus le 11 novembre 1918, ils puissent dire tout est fini, la paix est signée, on ne tue plus, le clairon sonne le cessez-le-feu ».

Antoine Batailler et Lucien Ferrier  énoncèrent ensuite les 46 morts moussanais durant ce conflit et dont les noms figurent sur le monument.

11 novembre 8.JPGAprès la minute de recueillement, la sonnerie aux morts retentit  au son du trombone, la Marseillaise était brillamment interprétée par la chorale du Soleil.

Le président félicita toutes les personnes qui ont contribué au bon déroulement de cette cérémonie. Il remercia les établissements Molto pour avoir fleuri gracieusement le monument, il eut une pensée pour le général Pierre Baltmigère qui nous a quitté.

Après cette cérémonie pleine d'émotion, l'assistance était invité à lever le verre de l'amitié dans la salle polyvalente.

Fait exceptionnel et émouvant, les enfants étaient associés à cette commémoration, parmi ceux qui ont lu le texte se trouvait le jeune Cian Moriarty dont le nom de son arrière-arrière-grand-père Quéra  figure parmi les 46 morts pour la France inscrits  sur notre monument aux morts.

07.11.2010

Hommage aux anciens maires

1er novembre anciens maires (2).JPGA l'occasion des cérémonies de la Toussaint, Jean Paul Schembri , maire de la commune et le conseil municipal se sont rendus au cimetière afin de se recueillir et fleurir les tombes des anciens maires décédés et inhumés à Moussan depuiis la libération.

En ce lundi 1er novembre, au cours d'une cérémonie empreinte de grande simplicité , les élus ont donc rendu hommage à Messieurs Edmond Eychenne ( 1948/1954); Joseph Brutinel (1954/1959) et Jean Bonnet (1989/1995) qui ont présidé aux destinés de la commune; les élus ont déposé sur les tombes des anciens premiers  magistrats un bouquet de chrysantèmes.

Auparavant les stèles de Jean Moulin et René Cassin avaient été fleuries.

05.11.2010

Hommage rendu aux victimes de guerre ce 1er novembre

1er novembre ac (6).JPG1er novembre ac (9).JPGL'association des anciens combattants avait tenu à se rendre au cimetière de Moussan afin d'honorer la mémoire des combattants qui reposent en ce lieu.

Une trentaine de personnes était présente derrière le porte-drapeau André Tourtrol ; parmi elles ode nombreux anciens combattants, le maire et quelque élus municipaux.

1er novembre ac (4).JPGCe sont Antoine Batailler et René Mousseaux qui ont déposé les chrysantèmes sur les tombes des deux anciens présidents  de l'association Léon Bonnet et André Roucoules, avant de fleurir le monument aux morts situé au centre du cimetière.

1er novembre ac (5).JPGLouis Saint Lèbes, président des anciens combattants prit alors la parole : « Depuis une trentaine d'années, le 1er novembre, notre association rend hommage à toutes les victimes de toutes les guerres. Ces chrysantèmes témoignent de notre respect et de notre reconnaissance; respect pour tous les morts, mais aussi pour toutes les veuves ou tous les veufs, tous les orphelins, tous les blessés, torturés, disparus, déportés. Reconnaissance pour leur engagement dans la défense de l'idéal de liberté de notre pays et des valeurs de notre république  sans eux que serions nous aujourd'hui ? »

Après la minute recuillement, le cortège se dirigea vers le carré militaire pour se recueillir également en ce jour de Toussaint.