08.03.2011

Le collectif de défense des intérêts moussanais toujours sur la brêche!

Le collectif de défense des intérêts moussanais reste en alerte sur l'évolution du projet de ligne grande vitesse.

Parmi les dernières initiatives, un porte à porte et une campagne de signatures sur deux matinées ont eu lieu devant les commerces. Le résultat est révélateur; 723 signataires ont exprimé leurs inquiétudes quant au tracé ouest  sur Moussan.

 Le collectif a été sensible à l'accueil de la population qui a bmoussan pétitions 4.JPGien pris conscience du problème. Lors de ces matinées, les membres du collectif ont pu revenir sur les actions entreprises auparavant.
A savoir la réunion publique qui a regroupé 250 citoyens moussanais à la maison pour tous. Ensuite la manifestation devant la sous préfecture où plus de 80 Moussanais sont venus remettre la motion au sous-préfet. A ce jour aucune réponse ; les Moussanais jugeront l'autisme de la représentante de l'Etat. Cette motion a également été remise à la ministre des Transports.

Par contre M. Pociello, maire de Cuxac a provoqué une conférence de presse où des maires ont émis des craintes quant au tracé ouest qui impacte leur village. Le collectif a été invité et représenté à la tribune par Marie France Montosson. Il a été décidé ce jour là de bien coordonner les actions afin de riposter ensemble.

Les pétitions des différentes communes seront remises à RFF et au représentant de l'Etat dans une action collective.
Localement, le collectif s'est étoffé de nouvelles recrues qui ont proposé de créer un blog interactif, il verra le jour rapidement et la population en sera avertie.
La prochaine réunion d'information aura lieu le lundi 4 avril à 18h30 dans la salle de l'ancienne école maternelle , jouxtant la mairie; venez nombreux vous informer!

21.02.2011

Moussan, un village qui bouge !

MOUSSAN LGV 003.JPG Moussan est bel et bien un village qui bouge! Ainsi le collectif de défense des intérêts moussanais avait appelé la population à manifester à la sous-préfecture leur mécontentement et leur désapprobation quant au projet de tracé ouest de la ligne grande vitesse passant très près de Moussan. Preuve que cet appel a été entendu, plus de 80 Moussanais ont répondu présents  et ont défilé du théâtre pour rejoindre la sous-préfecture. Une manifestation pacifique mais bruyante et déterminée, un premier pas encourageant car cette initiative se situait en milieu de semaine et a été préparée à la hâte. MOUSSAN LGV 012.JPG

Après une réunion d'information du collectif où plus de 250 personnes se sont mobilisés pour défendre leur village, aujourd'hui les Moussanais ont tenu à se faire entendre des représentants de l'Etat conjointement ce jour là avec la démarche du maire de Cuxac et de ses administrés.

Derrière la banderole « tracé ouest validé=Moussan sacrifié! » les Moussanais ont crié leur mécontentement. Ils ont été ravis de voir que plus de 150 Cuxanais manifestaient déjà devant la sous-préfecture. Cette solidarité intercommunale  permettra dans un proche avenir de fédérer les nombreux collectifs (l'union faisant la force), afin d 'être entendu par RFF, l'Etat et la communauté du Grand Narbonne qui poussent tous pour l'instant dans le même sens et restent sourds à nos préoccupations. Le collectif a précisé ses inquiétudes à la preMOUSSAN LGV 008.JPGsse, faute d'être entendu pour l'instant par d'autres instances.

Devant le fait que la sous-préfète n'a pas souhaité les recevoir ce jour, c'est M. Pociello qui a été chargé de transmettre la motion.

Marie France Montosson porte-parole du collectif a lu cette motion aux nombreux manifestants : « La population moussanaise s'insurge de l'absence d'informations et de concertations locales quant à  'option de passage du TGV sur sa commune. Aujourd'hui c'est vous Mme la sous-préfète qui refusez notre présence pour en débattre, hier Mme la préfète  déclarait par voie de presse qu'elle faisait fi de la population pour s'en remettre aux élus locaux et de la communauté d'agglomération... NMOUSSAN LGV 004.JPGous refusons catégoriquement le tracé ouest, nous voulons garder l'identité de notre village et nous avons le devoir et l'obligation de préserver notre patrimoine pour les générations futures... »

Les Moussanais ne veulent pas de la double peine à savoir l'agrandissement de la zone Sévéso hier, le chantier et passage du TGV à Moussan dans un avenir très proche.
Cette menace pressante à retisser des liens dans notre commune et avec les villages concernés, le comité de défense des intérêts moussanais va rapidement tenir la population informée des initiatives programmées; déjà la motion a été envoyée à la ministre de l'écologie et des transports, affaire à suivre!

13.02.2011

La Ligne Grande Vitesse inquiète les moussanais

moussan TGV 005.JPG

Le collectif de défense des intérêts moussanais avait convié la population à une réunion d 'informations et d 'échanges sur les risques et les nuisances occasionnés par le projet de passage sur notre commune du TGV. Plus de 250 personnes ont répondu présent à cette initiative , devant une telle affluence les organisateurs se sont vus contraints d 'investir la salle Pépy de la maison pour tous.

Le collectif avait convié Mr Pociello maire de Cuxac et son adjointe Mme Laurens pour avoir l 'éclairage des élus qui ont assisté à toutes les réunions de concertation avec RFF.
Marie France Montosson a ouvert ce débat public : « Ca fait plaisir de voir que nous sommes aussi nombreux à nous préoccuper de l 'avenir du village, à la fois on n 'est pas trop étonné quand on se souvient de la mobilisation des moussanais pour garder leur bureau de poste ».

La mobilisation du collectif a commencé après la réunion publique du 7 décembre à Peyriac organisée par RFF. Lors de cette réunion , le chef de mission a expliqué que 3 options de passage étaientmoussan TGV 009.JPG à l 'étude, il a présenté l' option ouest qui impacte Moussan comme étant la plus envisageable. C'est ce tracé qu'Henri Azéma a visionné en détaillant les zones traversées sur notre commune. Il est rappelé que c 'est l ' agrandissement récent de la zone Sévéso  qui a repoussé le tracé vers Moussan.

La sous préfète a dit qu'à priori le tracé pourrait s 'éloigner du village pour passer en zone d 'aléa faible cela ne déplacerait notre problème que de 300 mètres. Cela ne changerait rien aux inquiétudes . Pouvons nous nous fier à un représentant de l 'état qui cherche à nous faire avaler des couleuvres en ne parlant qu'au conditionnel.

Lors de l 'article relatant la conférence de presse de Moussan , notre édile affirmait que le TGV  passerait à 3 kms  de Mousmoussan TGV 010.JPGsan, inquiétant quand on sait que les premières maisons sont situées à 2,5 kms de l 'épicentre de la Comhurex.
Joel Montagnac est revenu sur le manque d'information locale et notamment dans l'écho moussanais. La salle a relevé et regretté ce « vide ».

M. Pociello a tenu à signaler : « Quelle que soit l'issue, il faut être nombreux et groupé pour espérer se faire entendre et apporter un message de bien vivre dans nos villages en refusant ce tracé ». On lui reproche d'être isolé , mais vue l'affluence' à Moussan , il fait remarquer qu'il s'isole de plus en plus nombreux!

Un intervenant a demandé la position de notre 1er magistrat par rapport à ce tracé. Force est de constater que lors de la commission consultative du 15 septembre celui ci a dit qu'il serait favorable à l 'option de passage ouest qui concerne le territoire de sa commune. Pourquoi sacrifier Moussan?
Un autre intervenant a fait un historique avec documents à l 'appui  en mettant en avant le manque d'information. Il a repris les propos du garant de RFF : « Il faut mettre le tissu humain, économique et environnemental en avant et dialoguer avec les habitants, instaurer une démocratie participative qui prolonge le débat ». L'intervenant ajoute :«  Si ce monsieur le dit , nous sommes donc en droit d'être informé, avez vous été informé ? »moussan TGV 12.JPG

Lydie Navarro revient alors sur sa discussion avec le chef de mission à Peyriac. Celui ci a clairement entériné les études, de la proximité de passage et du tunnel sous le Plana.Celle ci termine par un témoignage poignant : « J'aime mon village et je m'inquiète de ce que cela produira sur la qualité de vie ».

Christine Chorin a présenté notre projet de cahier revendicatif en revenant sur toutes les nuisances actées. Cette pétition revendique une réunion publique entre le collectif et RFF à Moussan rapidement . Les enfants ont déjà montré l'exemple en anticipant la lutte et en faisant signer des pétitions.

En conclusion Marie France  a demandé à l'assistance de passer à l'étape n°2 ; réagir avant que le tracé ne soit choisi. Rendez vous est pris pour le mardi 15 février 2011 à partir de 15 heures devant la sous préfecture de Narbonne afin de porter les revendications et de se rallier aux autres communes impactées et inquiètes par ce tracé. Afin de permettre à la population de se déplacer en nombre le rendez vous est fixé à 14 h 45 devant la maison pour tous pour assurer le covoiturage.

06.02.2011

Le projet de ligne grande vitesse inquiète les moussanais

 

Le collectif de défense des intérêts Moussanais invite toute la population à une réunion d'informations et d'échanges sur les risques et les nuisances occasionnés par le projet de passage sur notre commune du TGV .
Cette réunion publique aura lieu le lundi 7 février 2011  à 19 heures dans la salle polyvalente de la maison pour tous; venez nombreux défendre votre village!

10.01.2011

Camille Roda, un patrouilleur toujours disponible

moussan patrouille.jpg 

Notre concitoyen Camille Roda toujours prêt à se rendre utile pour la collectivité a intégré la patrouille forestière de Montredon des Corbières depuis quatre années. Le CCFF éole en place actuellement  permet d'exercer une surveillance active et surtout immédiate en matière de prévention des départs de feux de forêts.
La commune de Moussan a adhéré pour la saison 2011 à cette structure qui se renforcera et un parcours sur notre commune sera établi.Mr Claude Codorniou en charge de cette structure avait tenu sur l'écho municipal à remercier les 3 moussanais patrouilleurs à savoir: Antoine Batailler, Frédéric Jové et Gérard Raynier qui ont contribué au bon fonctionnement des actions de surveillance et ont été intégrés sur Névian.Le 4ème patrouilleur Camille Roda n'est donc pas virtuel, il est bien présent depuis de nombreuses années dans l'effectif et sur le terrain de Montredon .
En 2011 , le CCFF se renforcera , deviendra autonome et un parcours sur la commune de Moussan sera établi.Un grand bravo à ces 4 patrouilleurs qui donnent de leur temps et qui font preuve de professionnalisme, nul doute que d'autres volontaires viendront renforcer cet effectif pour préserver notre environnement qui nous est si cher .
Il faudra cependant attribuer une mention spéciale à Camille qui est aussi le porteur de notre presse locale . Malgré le froid, les problêmes de santé, les incidents mécaniques, les retards de livraison, il n'a pas failli une seule fois à sa tache . Dès 4 heures , il allume son scooter afin que le journal soit livré dès potron-minet pour le plus grand bonheur des moussanais.

13.12.2010

Réunion d'information pour les résidents des Hortes du Roucan

Moussan station épuration 1.JPGDans le cadre de la future construction de la station d'épuration Marcorignan/Névian à l'horizon 2013 avec un éventuel raccordement des Hortes du Roucan, Jean Paul Schembri maire de la commune, comme il s'y était engagé lors de l'assemblée générale de l'association des Hortes du Roucan courant juillet, avait convié les résidents à une réunion d'information sur ce projet en présence des responsables de l'agglomération du Grand Narbonne.

Le maire était accompagné dans cette dématrche par Claude Codorniou, 1er adjoint, Henri Azéma, délégué à l'agglo et les élus de la commission urbanisme.
Richard Sevcik, vice-président délégué à l'eau et à l'assainissement et Fabrice Lumière responsable de l'eau et de l'assainissement, tous deux à l'agglo, étaient chargés de présenter les différentes hypothèses de raccordement et le projet final retenu. Par la suite, un débat s'est instauré entre élus et résidents fait de longs échanges fructueux sur les différents travaux et le calendrier des réalisations.

Moussan station épuration 2.JPGD'autre part les résidents ont eu l'assurance que chaque raccordement serait étudié au cas par cas. Ces travaux, s'ils sont engagés génèreront un effort et une grande solidarité de la part des Moussanais. Les responsables de l'agglomération fourniront à la commune un plan d'intention afin de régler les problèmes de faisabilité.
D'autres rendez-vous seront pris et la concertation se déroulera conjointement avec chaque proriétaire des Hortes, le service assainissement de l'agglo et les élus de la commune.

12.12.2010

La réunion organisée sur le tracé de la future ligne TGV n'a pas rassuré les moussanais présents

Le mardi 7 décembre , les habitants des villages concernés par le futur tracé de la ligne TGV Montpellier Perpignan étaient invités à Peyriac  à une réunion publique dans le cadre de la concertation obligatoire pour le bon déroulement du projet.

Un groupe de moussanais présent à cette réunion s'inquiète sur ce sujet., les conséquences pour notre commune et en informe la population.

Le chef de mission Edouard Parant qui animait cette réunion publique appuie dès le début sur le caractère essentiel de la participation et de l'échange avec les populations riveraines.Pourtant seulement une dizaine de moussanais a assisté à cette réunion d'information.

L'assistance a relevé que l'information n'avait pas circulé correctement dans certains villages, il semblerait que ce soit le cas pour Moussan. A ce stade de l'étude préalable à  l'enquête publique, il ressort pourtant qu'un tracé est étudié sur notre commune et qu'il a de fortes chances pour être le tracé retenu.

Trois tracés sont à l'étude, mais celui qui traverse Moussan a reçu l'adhésion de la majorité des communes dont Moussan, sans consultation élus ni habitants, alors que les deux autres n'avaient aucune incidence pour le village:pourquoi? La question reste posée, à l'inverse le maire de Cuxac présent à cette réunion a montré son désarroi devant les gênes occasionnées à sa population par ce tracé.

Il faut savoir qu'un passage répété de TGV voyageur et frêt va générer une nuisance sonore très importante à grande distance et ce multiplié par des centaines de trajets. De plus cela va occasionner également des gênes au niveau de l'accessibilté dans les zones adjacentes. Il s'avère aussi qu'un tunnel risque de traverser le Plana . Il faut savoir que le ressenti de l'impact sonore aux entrées et sorties d'un tunnel est démulitplié jusqu'à 3 kilomètres de distance.

Par cette démarche, le groupe présent à Peyriac souhaite amorcer une prise de conscience sur l'importance de ce projet ,pour l'avenir de notre cadre de vie.

Nous risdquons de voir disparaitre une partie de notre territoire communal et de nous voir amputer de l'héritage environnemental et culturel (chapelle Saint Laurent) que nous ont laissé nos ainés et qui ravit  au quotidien vignerons, chasseurs , promeneurs...

Pour plus d'informations on peut consulter le site internet www.lalignenouvelle.com