25.03.2011

Les crématistes moussanais tiennent leur assemblée générale

moussan crématistes 004.JPGmoussan crématistes 002.JPG L'assemblée générale des crématistes s'est tenue dans la salle polyvalente ; une soixantaine de personnes a assisté à cette réunion.
Le président Henri Azéma débuta la séance en demandant une minute de silence en hommage à celles et ceux qui nous ont quittés en 2010, notamment nos amis crématistes :Raymond Clément, André Tirefort, Renée Bonnery et Ginette Dauriac.

Le président présenta ensuite le rapport moral en insistant sur la progression de la crémation en France et dans notre commune. Ce phénomène est dû à une évolution sociologique de la société, à des motivations économiques ou environnementales. Il revint ensuite sur la loi du 19 décembre 2008 qui restreint la liberté à disposer des cendres, il précisa : « La dispersion de celles-ci est toujours possible, que ce soit en pleine nature ou dans un cimetière communal ».

Henri Azéma apporta ensuite des précisions sur le testament du crématiste, les nouvelles normes et la hauteur  des cheminées, la surveillance des opérations, les vacations funéraires, les devis applicables aux prestations fournies par les opérateurs funéraires. A ce sujet  il ajouta  :« Il va donc falloir beaucoup de tenacité aux associations crématistes pour motiver (si besoin) les collectivités, obtenir es devis types  en question et ne pas hésiter à publier des tableaux comparatifs ».

Il conclut en posant la question que nombre de personnes se posent : « Pourquoi adhérer à une association crématiste? », il répondit par ces mots de Waldeck Rousseau, père de la loi du 1er juillet 1901 : « Je rêve que les associations rapprochent les hommes, leur apprennent à s'aider, à se connaitre et se substituent à l'égoïsme individuel, la loi féconde de la fraternité ». Force est de constater que sur notre village derrière Henri et Dany nos deux vaillants bénévoles notre association crématiste montre l'exemple et remplit ce rôle.

La secrétaire Dany Potas reprit alors le bilan d'activité, l'association qui compte ce jour 98 adhérents pour 93 en 2010 se porte bien. Elle fit ensuite état de l'activité croissante de l'association qui au delà d'être présente dès qu'un décès survient, a réuni 5 fois son conseil d'administration, nos deux responsables ont participé à 8 conseils du comité du Coursanais et 20 adhérents ont été présents à l'assemblée générale du Coursannais. Enfin elle signala que la fédération française des crématistes tiendra son assemblée générale à Gruissan du 2 au 5 juin  de ce fait c'est notre association qui sera organisatrice, du travail en perspective pour les bénévoles moussanais.

Le président passa ensuite la parole à Jean Louis Malves en rendant hommage à son travail : « Notre trésorier en exercice , qui j'espère le restera longtemps ». Celui ci fit un rapport financier, très précis, très bien tenu qui fut voté à l'unanimté.

Martine Kohler, présidente du Coursanais intervint alors : « Il faut repenser les buts de l'association, aujourd'hui ce n'est plus en priorité de créer des crématoriums mais de s'occuper des familles endeuillés dans le respect dans la dignité. Aider aussi ces gens à ne pas se faire avoir sur les devis, ici cette action elle se fait grâce à vos bénévoles actifs ».

La présidente insista sur l'accord cadre signé le 3 février 2011 pour juguler les prix pratiqués par certains opérateurs funéraires. Dans la région certains n'ont pas donné leur prix, dans le Narbonnais aucun, force est de constater que ce sont les sociétés d'économie mixte  qui ont donné leurs tarifs en priorité. Après avoir détaillé les rencontres de l'association avec le « Pech Bleu » de Béziers. La présidente le déclara : « Nous donnerons toujours la priorité au public. » Elle conclut son discours par une citation d'Alphonse Allais :« A quoi bon prendre la vie trop au sérieux puisque nous n'en sortirons pas vivant  ».

La parole fut ensuite donnée à l'assistance; dispersion des cendres, urnes bio dégradables..., tant et tant d'interrogations qui ont été levées.

Henri Azéma a  apporté des précisions quant à la pose de plaques sur la colonne souvenir qui reprendront les noms des personnes dont les cendres ont été dispersées au jardin du souvenir.
Pascale Mariot, adjointe au maire  assura l'association du soutien de la municipalité et  a précisé qu'elle prenait note du fait que seulement 2 cases étaient disponibles au cimetière. Le verre de l'amitié vint conclure cette réunion.

15.02.2011

La maison de Jeanne a régalé les Amis du Plana

moussan repas de jeane 6.JPG Chaque année l 'association des amis du Plana offre à ses adhérents un repas avec des produits de charcmoussan repas de jeane 2.JPGuterie du Tarn , par l 'intermédiaire de la maison de Jeanne  implantée à Esperausses , au cœur des monts de Lacaune .
Soixante six personnes étaient présentes mardi dernier et ont dégusté avec beaucoup de plaisir les différentes charcuteries préparées, servies et commentées par le charcutier traiteur, à savoir les pâtés, les saucisses et saucissons , le jambon de Lacaune, le jambonneau, le boudin et autres spécialités, le tout accompagné d 'un excellent pain de campagne . Le plat chaud , composé de confit de canard et de haricots blancs, était également cuisiné par la maison de Jeanne.
Au fur et à mesure des dégusmoussan repas de jeane 3.JPGtations , les fins gourmets ont pu cocher sur lemoussan repas de jeane 4.JPGur feuille de commande les produits de leur choix ainsi que des plats cuisinés comme les tripoux, tripes, cassoulet, garbure, etc...
Après le dessert et le café, une tombola a permis aux plus chanceux d 'emporter quelques jolis lots comme une magnifique corbeille garnie, un très beau jambon et un week-end gastronomique pour 2 personnes à Esperausses, en « chambres et tables d 'hôtes ». Félicitations aux heureux gagnants, le rendez vous est déjà pris pour 2012!

25.01.2011

Les rois du rince ont été élus

moussan rince 001.JPGTous les mardis et vendredis à 17 heures , les Moussanais adeptes du rince se retrouvent à la maison des associations.
Ce jeu typiquement moussanais, mélange de manille et de la bourre  attire de plus en plus de monde. Ce jeu ancestral n'a jamais pu dépasser les frontières du village, pratiqué depuis plus de 60 ans il connait un succès grandissant à tel point qu'il faudra bientôt pousser les murs de la maison des associations.

Le rince a de l'avenir cela est encourageant car des jeunes viennent pratiquer ce jeu ; ce jeu qui a même séduit nos deux sympathiques nordistes Eric et Francis.

Un vingtaine de « crémeux  » s'étaient donc réunis ce vendredi 21 janvier , sitôt la dernière partie terminée ils ont pu déguster la traditionnelle galette des rois et lever le verre de l'amitié.
Les joueurs du rince ont eu une pensée pour leurs amis Nénou Folquer et Dédé Bataller  qui hospitalisés n'ont pu être présents , ils leurs souhaitent un prompt rétablissement et un rapide retour autour de la table de jeu.

Cette année, ce sont Yvon Garcia, Jeanot Sieurac ,Pierrot Potas et Paul Bonnery qui ont été les rois.Il faut noter une amélioration par rapport à l'an passé, suite à l'article passé dans la presse en 2010, aucun joueur n'a triché et n'a avalé la fêve en 2011. Les « crémeux  » ont apprécié la qualité des galettes de notre boulanger local.

Parmi les assidus de la pratique de ce jeu , on peut noter les deux compères de chasse Jeanot et Pierrot qui occupent le haut du tableau et qui se « tirent la bourre ».

Devant tant d'amitiés et de bonne humeur, il y en avait un qui était fier de voir la salle des associations bondée et qui résonnait d'anecdotes. Il s'agit de Riri Mestre , lui qui a remis à l'ordre du jour, chez lui, le rince , quand celui ci tombait dans l'oubli. 60 ans après sa création ce jeu suscite un intérêt grandissant dans notre village.

22.01.2011

Assemblée générale des anciens combattants : le devoir de mémoire avant tout!

Les anciens combattants de Moussan tenaient leur 33e assemblée générale dans la salle polyvalente  ce dimanche 16 janvier. Une trentaine de participants ont répondu présent pour cette réunion très constructive.

Le président Louis Saint Lèbes a demandé dès le début de la séance d'observer une minute de recueillement en hommage à notre camarade le général Pierre Baltmigère et à Raymonde Azaïs, veuve de notre ancien porte drapeau, disparus en 2010. A cet hommage, il associa les 16 soldats français tombés en Afghanistan au cours de l'année dernière.
Le président détailla l'ormoussan anciens combattants 002.JPGdre du jour, il fit état ensuite du rapport moral. Il insista : « L'axe principal de notre action c'est la conservation, le partage et la transmission de mémoire ».

Le vice-président, Antoine Batailler revint quant à lui sur le rapport d'activité, il fit un bilan complet des activités qui ont eu lieu en 2010. Il rappela notamment les deux moments forts , les deux expositions  sur la guerre d'Algérie organisée par la FNACA et celle sur les camps de concentration nazis et la conférence appréciée de M. Ayora. Ce rapport a été approuvé à l'unanimité.

Georges Dubois, le trésorier de l'association retraça la situation financière avec détail, cette situation est saine. Le trésorier ironisa : « La trésorerie des anciens combattants est  équilibrée malgré une participation croissante aux cérémomoussan anciens combattants 006.JPGnies patriotiques et les réceptions qui suivent celles-ci ont un coût, on est donc victime du succès ! » Ce rapport est approuvé à l'unanimité. Suite aux frais engagés par l'association, le maire a laissé entendre qu'il sera attentif à la prochaine subvention.

Le président revint ensuite sur les questions d'actualité. Le 1er point examiné a été le budget 2011, en s'inquiétant  que celui-ci soit inférieur de 3,89% par rapport à 2010. Sur ce sujet, il indiqua : « Il serait souhaitable que les sommes libérées chaque année par le décès des camarades, des ayants droit soient reportées pour manifester la reconnaissance de la nation au monde combattant ». Il revint ensuite sur la retraite de ceux-ci où il s'avère que l'objectif affiché des 48 points promis pour 2012 est désormais utopique. Il développa enfin sur la disparition du secrétariat d'Etat, l'association demande le rétablissement de ce poste, c'est une question de reconnaissance envers les anciens combattants. Le président informa sur les conditions d'attribution de la carte du combattant. Le renouvellement du conseil d'administration a eu lieu, les 9 candidats sortants ont été réélus.

Les questions diverses ont été enfin abordées, dans le cadre de la mémoire et des symboles permanents, il a été demandé par l'association la mise en place par la mairie de plaques de rue se référant aux grands conflits du XXe siècle. Un courrier a été envoyé au maire, celui-ci a répondu favorablement à titre personnel. Il s'engage à présenter cette demande au conseil municipal et à étudier avec les AC les modalités pratiques de cette mise en place.

moussan anciens combattants 002 (2).JPGLe président  conclut cette AG. Il fit la synthèse sur les déceptions : « Nous sommes des citoyens responsables et nous savons que la situation actuelle est délicate mais les restrictions budgétaires qui ne s'appliquent pas toujours les élus de la république , nous condamnent à la double peine. On a donné des années de jeunesse à la nation et aujourd'hui celle-ci nous plaint quelques euros sur le droit à réparation ».

Il revint ensuite sur les satisfactions car les commémorations attirent de plus en plus de monde, la jeunesse est associée à ces cérémonies par diverses initiatives, il félicita la chorale du Soleil pour leur participation. Enfin dans le registre des satisfactions, il rappela les deux expos et félicita tous ceux qui ont contribué à ce succès. Il remercia les bénévoles de l'association qui ne comptent ni leur temps ni leur argent, il termina avec la devise de l'UFAC : « servir , sans se servir , ni s'asservir ».

Le maire a conclu cette assemblée générale : « Je voudrais vous féliciter pour l'excellente tenue de cette assemblée. L'objectif premier de votre association c'est de préserver le devoir de mémoire, c'est une chose importante que vous faites très bien. Je voudrais insister sur le rôle pédagogique impulsé lors des cérémonies, à ce titre je félicite le directeur de l'école ».

La 33e assemblée générale se termina par le verre de l'amitié où les petits fours réalisés bénévolement par les épouses des adhérents ont été appréciés.