04.11.2012

Conseil municipal : mise au point du groupe majoritaire écarté

Le groupe majoritaire écarté, Christine Chorin, Gisèle Dessieux, Marie France Montosson,  Claude Codorniou et Jacques Dauriac, tient à faire une mise au point : ''Lors du dernier conseil municipal figurait à l'ordre du jour, entre autres points, le sort de trois contrats à durée déterminé arrivant à terme. Nous précisons que, comme à l'accoutumée, la convocation et l'ordre du jour de ce conseil ne nous sont parvenus que très peu de temps avant celui ci, nous privant encore une fois d'obtenir les indispensables informations permettant une juste appréciation de chaque cas et donc un vote éclairé dans l'intérêt des moussanais.

Dans le cas des CDD en question, dans la pratique et avec un fonctionnement digne d'un conseil respectant la démocratie, la commission chargée du personnel aurait du, au préalable être réunie, pour, à la fois donner son analyse sur la mission confiée aux salariés concernés et  plus globalement faire le point sur la situation du service nécessitant la titularisation de ces renforts.

Contrairement  à ce qui se dit, nos interventions, n'ont donc porté que sur ces seuls points, le personnel intéressé n'étant absolument pas concerné, comme l'a confirmé notre vote.

Nous déplorons le mode de fonctionnement que nous impose une partie faiblement majoritaire  du conseil municipal, nous continuerons donc, dans le même esprit, à dénoncer publiquement les manœuvres et manquement aux règles démocratiques utilisés pour nous faire taire.''

24.09.2012

Conseil municipal mardi 25septembre : la LGV à l'ordre du jour!

 

Le conseil municipal se réunira le mardi 25 septembre à 18 heures dans la salle de la mairie.
L'ordre du jour sera le suivant :
Approbation du compte rendu du conseil municipal du 12 juin 2012.
Décisions sur la base des articles L2122.22 et L2122.23.
Signature de la convention du partenariat ''opération récrés-fruitées 1er trimestre de l'année scolaire 2011/2012 entre la commune de Moussan, l'association ''récrés fruitées'', la coopérative CITIESCOPE  et le grand Narbonne (décision n°2012-06 du 20 août 2012).
1) Demande d'adhésion de la commune de Fraisse des Corbières au ''Grand Narbonne, communauté d'agglomération''
2) Modification du périmètre de la communauté d'agglomération '' le Grand Narbonne''
3)Transfert de la compétence facultative de création de zones de développement éolien (ZDE) au Grand Narbonne communauté d'agglomération
4) Modification du tableau des effectifs: création de 3 emplois d'adjoint technique de 2ème classe à temps non complet (26 heures)
5) Prescription de modification n°8 du POS
6) Itinéraire cyclable ''la Littorale'' convention d'entretien entre le Grand Narbonne, communauté d'agglomération et les communes concernées
7) Motion pour une gare TGV à l'ouest de Narbonne
8) Questions diverses.

11.06.2012

Conseil municipal mardi 12 juin

Moussan

Conseil municipal, mardi 12 juin

Il est porté à la connaissance de la population  qu'un conseil municipal se réunira le mardi 12 juin 2012 à 18 heures dans la salle de la mairie.
L'ordre du jour sera le suivant:
Approbation du compte rendu du conseil municipal du 11 avril 2012.
Décisions sur la base des articles L.2122.22 et L.2122.23: aucune
1) Attribution d'un nom à l'école primaire sur proposition des écoliers eux mêmes
2) Modification du tableau des effectifs
3) Sollicitation du conventionnement ''social'' du logement de la poste auprès de la DDTM
4) Avenant n°1 au lot 1 du marché du stade
5) Avenant n°2 au lot 2 du marché du boulevard des remparts
6) Avenant n°2 au lot 3 du marché du boulevard des remparts
7) Convention pour la mise aux normes ou la création d'installations de remplissage des pulvérisateurs agricoles
8) Questions diverses.

11.05.2012

Constat amer pour 3 élus du conseil municipal

Moussan élus.JPG Trois élus Christine Chorin , Marie France Montosson et Claude Codorniou font un constat amer.
''Le 15 avril 2012, l'ordre du jour portait principalement sur le budget primitif. En guise de réponse aux questions du premier adjoint et des quelques conseillers municipaux qui se sentent concernés par l'avenir des finances communales, Jean Paul Schembri se terre dans un mutisme accompagné de mimiques méprisantes!

Pourtant, budget après budget nous relevons toujours les mêmes problèmes dans les frais de fonctionnement sans aucune volonté d'économies, mauvaise maîtrise des charges à caractère général et des charges de personnel.

Une perte en recettes de fonctionnement occasionnée par la vacance du logement de la poste, initiative prise unilatéralement à l'heure où le logement est une priorité sociale. Ces constatations abordées et étudiées en réunion de la commission des finances n'ont pas pu retenir l'attention du maire puisqu'il a boycotté celle ci au profit d'un repas organisé et offert par la cave coopérative pour ses adhérents. Comme pour illustrer cet état de fait,  il n'a pas su répondre ni s'expliquer sur l'emprunt de 900.000 euros mis à l'ordre du jour pour couvrir l'investissement du stade et des travaux sur le boulevard des remparts; nous n'avons pas pu connaître les sommes affectées à chacun des investissements ni le taux d'intérêts. Cet emprunt n'apparaît pas sur le budget primitif mais il est proposé au vote sans réflexion préalable, même pas celle de la commission des finances. Pourtant la logique aurait voulu que cet emprunt soit finalisé avant le début des travaux, la réalité fait que Moussan doit reconduire une ligne de trésorerie pour commencer à payer les entreprises ce qui génère un coût supplémentaire en frais financiers.

Claude Codorniou, premier adjoint, ayant lui participé à la réunion de la commission des finances et soucieux devant cette gestion approximative et sans âme, a décidé d'être présent au conseil municipal contrairement à ce qu'il avait annoncé dernièrement; malheureusement ces séances restent le seul lieu d'expression possible devant l'obstination du maire à ne plus vouloir organiser de réunions d'élus.
Moussanaises, moussanais croyez bien que notre opposition n'émane pas de motifs arbitraires ou mesquins mais bien d'une réalité qui outrage la démocratie.

Nous conseillons aux habitants de Moussan qui douteraient de nos propos, de venir en mairie écouter l'enregistrement des conseils municipaux comme ils en ont le droit. Certes ils ne verront pas les pantomimes de notre édile ni l'immobilité qui accompagne le mutisme inquiétant de ses quelques amis mais ils pourront se faire une idée par eux mêmes''.

10.04.2012

Conseil municipal : le budget en ligne de mire

Le maire informe la population  que le prochain conseil municipal aura lieu ce mercredi 11 avril 2012 à 18 heures dans la salle de la mairie.

L'ordre du jour sera le suivant:
Approbation du compte rendu du conseil municipal du 15 mars 2012.
Décisions sur la base des articles L2122.22 et L2122.23:
-désignation du cabinet CGCB pour défendre les intérêts de la commune dans le contentieux Mr ou Mme Daniel et Marie Hélène Ricard contre commune de Moussan auprès du tribunal administratif de Montpellier : recours en annulation du permis de construire 01125811L0001/-02 des 1er février 2011 et 29 août 2011 délivré à M. et Mme Bel (décision 2012-04 du 20 mars 2012)
- mission de coordination en matière de SPS dans le cadre de l'aménagement du boulevard des remparts avec le cabinet Ferrando pour 2300 euros hors taxe ( décision 2012-05 du 2 mars 2012)
1) information sur la démission de Marielle Palancade
2) budget primitif 2012, budget principal
3) vote des taux d'imposition 2012
4) subventions aux associations
6) autorisation d'emprunt 2012
7) reconduction de la ligne de trésorerie
8) création de 8 contrats saisonniers de 3 semaines à mi-temps
9) avenant n°1 à la convention de maîtrise d'œuvre '' boulevard des remparts'' (ajustement du montant de la rémunération au montant des marchés signés)
10) questions diverses

31.03.2012

Marielle Palancade quitte le conseil municipal

Moussan Marielle Palancade.JPG Nouvelle démission au conseil municipal, Marielle Palancade tient à expliquer sa position à la population moussanaise :'' Consciente que vous aviez fait confiance à une équipe dont je faisais partie, j'estime vous devoir des explications quant à ma démission du conseil municipal.
Honorée par vos suffrages, j'espérai pouvoir m'investir pour Moussan et mettre en pratique les valeurs sociales et morales dans lesquelles j'ai baigné depuis mon enfance.

J'étais prête à participer activement à l'aide sociale, aux affaires scolaires, mais le maire et ses amis m'ont rapidement mis sur la touche. Devant l'impossibilité de donner de ma personne pour servir Moussan, car je n'avais plus d'informations, je ne suis restée que par solidarité avec les quelques colistiers qui partagent les mêmes valeurs que moi et qui se battent encore pour les faire reconnaître. Je suis restée fidèle aux engagements que nous avions pris pendant la campagne, notamment '' la charte de l'élu'' qui en était le socle.

A ce jour, j'ai atteint les limites du supportable devant le sectarisme de ceux qui ayant le pouvoir, s'estiment supérieurs aux autres et possèdent ainsi la seule vérité."

21.03.2012

Le premier adjoint ne siégera plus au conseil municuipal

Moussan conseil municipal 003.JPG Lors du dernier conseil municipal du jeudi 15 mars 2012, Claude Codorniou, 1er adjoint au maire a surpris élus, public mais aussi ses colistières par son annonce. En effet, dès la 16e minute, il a déclaré les motifs qui le poussent à prendre sa décision de ne plus participer aux prochains conseils municipaux.

D'entrée de cette réunion, Claude Codorniou a été interpellé par le maire Jean Paul Schembri sur le fait de ne pas avoir reçu les comptes rendus de la commission d'urbanisme dont le 1er adjoint a la charge.
Celui-ci a tenté de justifier ce retard :'' Nous avons des difficultés pour réunir cette commission , certains s'excusent, d'autres ne s'excusent pas. Par contre depuis décembre, Jean Paul , il n'y a eu aucune réunion d'élus, aucune réunion d'adjoints, la communication est complètement fermée, vous communiquez qu'entre amis''.

Le climat était déjà tendu, ça s'empire, il faut dire que Claude Codorniou et ses colistiers avaient relevé des irrégularités sur l'achat d'un terrain dénommée Aussaguel et situé à proximité du stade. Prix d'achat exorbitant, promesse d'achat avant le vote au conseil municipal, vote non à l'ordre du jour, achat inutile,...tant et tant de points obscurs qui ont poussé le 1er adjoint à saisir le tribunal administratif.

Les problèmes n'ont pas cessé depuis le début de la mandature, aujourd'hui l'équipe du départ de 19 n'en est plus une.

Ce jeudi 15 mars, le premier adjoint a enfoncé un clou à la grande surprise de l'assemblée : ''Ce soir c'est le dernier conseil municipal auquel j'assiste, je ferai un petit courrier mais c'est le dernier!'' s'exclamait-il.

Le maire reprit alors : ''Mon bureau est ouvert, je ne ferai pas de commentaire''.
Claude Codorniou reprit alors le premier magistrat sur la ligne LGV et la réunion du 2 mars, en demandant des informations pour les élus.

Jean Paul Schembri assura à celui-ci : ''Dès l'instant où la réunion a eu lieu, je t'ai envoyé un mail et je n'ai pas de réponse de ta part à ce jour''.
Jusqu'au conseil du 15 mars, le torchon se consumait à la mairie, aujourd'hui il brûle.

La situation est claire; la nouvelle chaise vide va donc isoler encore plus les deux colistières Christine Chorin, Marie France Montosson et l'élu d'opposition Yvon Garcia; les autres ont déjà démissionné ou abdiqué en n'assistant plus aux conseils.

Aujourd'hui sur les 19 du départ , il ne reste plus que Pascale Mariot, Henri Olive, Claude Monié, Christiane Salsegnac, Hugues Guichard, Rémi Fabre, Nathalie Lagoda et Gisèle Dessieux qui semblent tenir contre vents et marées derrière le 1er magistrat.