05.06.2012

Réunion publique des candidats du Front de gauche

Le Front de gauche bien ancré sur notre village se devait de recevoir les candidats Jean Paul Tournissa et Djida Ait Ouakli pour les élections législatives des 10 et 17 juin 2012.

Une trentaine de personnes a répondu présent pour cette réunion publique ce jeudi 31 mai à 18 heures dans la salle de l'ancienne école maternelle. Le responsable local du Front de gauche, Henri Galibert, après avoir présentéMoussan réunion publique 1.JPG les candidats a commenté la situation locale. Il est revenu sur les 19,93% obtenus lors des présidentielle, et sur cette force politique qui s'est toujours impliquée dans les combats notamment locaux, le maintien du bureau de poste en a été l' exemple flagrant avec l'appui précieux de l'ancien candidat  Patrik Roux auprès de la population moussanaise.

Jean Paul Tournissa dressa un bilan de la situation et les solutions pour sortir de ce marasme en faisant passer l'humain en priorité. Il insista sur des propositions claires, chiffrées qui ne font pas dans le flou contrairement à certains autres programmes(smic, retraite service public,...). Il invita la population à être les acteurs du changement de société en pMoussan réunion publique 003.JPGrenant le pouvoir à l'assemblée.

Après un exposé sur la politique à mettre en place pour mener à bien le changement qu'attendent les Français, les questions ont fusé dans la salle. Des interrogations sur la situation locale certes mais aussi nationale et internationale.

L'assemblée était ravie de pouvoir débattre avec des candidats au plus près des populations rurales, des candidats certes peu médiatisés mais combien efficaces dans la lutte de tous les jours.

Après cet échange , les candidats ont invité l'assemblée à lever le verre de l'amitié dans la cour de la mairie où le débat a pu continuer.

04.06.2012

Didier Codorniou et Magali Vergnes en visite à Moussan

Didier Codorniou et Magali Vergnes, candidats aux prochaines élections législatives viendront à la rencontre des élus et de la population lors d'une réunion le mercredi 6 juin à 10h30 en mairie de Moussan.

Cette rencontre est ouverte à tous.

27.05.2012

Réunion publique du front de gauche

 

Le front de gauche qui a obtenu derrière son candidat Jean Luc Mélenchon  un score de 19,93%  pour les présidentielles dans notre commune,  a lancé la campagne pour les législatives .
A cet effet les deux candidats Jean Paul Tournissa et Djida Ait Aoukli seront présents à Moussan le  jeudi 31 mai à 18 heures dans  la salle de l'ancienne école maternelle jouxtant la mairie pour assurer une réunion publique. La population est invitée à venir écouter et débattre; quelle politique de gauche souhaitez vous ? et de quels députés avez vous besoin?

18.05.2012

Remerciements de la section socialiste

La section socialiste tient à remercier les électeurs et les électrices qui les 22 avril et 6 mai ont par leur vote assuré la victoire de François Hollande.

Cette victoire n'a été possible, pour Moussan, que par un vote massif des socialistes (militants et sympathisants) mais aussi par le report à 100% des voix de gauche, un report inattendu des voix centristes et un certain nombre de celles et ceux dont les voix au premier tour, se sont portées, par dépit, par détresse ou par provocation sur l'extrême droite.

Nous confortons ceux ci dans leur choix et les assurons que le candidat qu'ils ont finalement choisi saura répondre à leurs attentes.

Dans quelques semaines nous devons élire notre député. Il est nécessaire de donner au président élu une majorité présidentielle, seul moyen de lui permettre d'appliquer le programme auquel vous avez adhéré. Cette majorité ne sera peut être pas totalement socialiste. Nous formons le voeu que celle ci reflète tous les partis qui se sont engagés derrière François Hollande. Pour les législatives, le 1er tour sera dur, rude, surtout pour nous socialistes Narbonnais. Nous appelons à l'unité et formons le voeu que nos candidats réfléchissent à l'avenir, au risque que la désunion fait courir aux Narbonnais. L'éclatement des voix ne peut faire que le jeu de nos adversaires politiques et notamment, plus dangereusement le ''lit'' de l'extême droite. Au delà des aspirations personnelles de chacun, priment nos convictions communes, espérons que d'ici le 1er tour les candidats en tiendront compte.

 

13.05.2012

Le Front de Gauche, une force politique sur notre village

Le Front de gauche de Moussan tire les enseignements de l'élection présidentielle :'' Lors du 1er tour de l'élection présidentielle, le Front de Gauche avec 232 voix  a recueilli 19,93%des suffrages exprimés.
Il faut dire que la campagne sur le village a été active, affichage, porte-à-porte, distribution de tracts et participation de nombreux Moussanais aux deux meetings de Montpellier et Toulouse  de notre candidat Jean Luc Mélenchon.  Les efforts des militants ont été récompensés ; ils remercient les 232 Moussanais qui ont voulu changer de société en votant Jean Luc Mélenchon.

Avec un tel score le Front de gauMoussan front de gauche.JPGche arrive en 3ème position à seulement 7,81% du parti dès lors au pouvoir et qui était jusqu'alors hégémonique sur notre commune, la droite quant à elle étant laminée. Seule ombre au tableau c'est la montée de l'extrême droite qui avec 23,71% vient s'intercaler entre ces deux forces politiques.


Les militants Front de Gauche vont continuer de s'investir sans relâche afin que le candidat Jean Paul Tournissa puisse réaliser un bon score aux législatives de juin  afin de redonner de l'espoir au peuple et d'ouvrir grande la porte du changement. Il faut de nombreux députés qui n'aient pas une seconde d'hésitation pour abroger les lois scélérates du quinquennat Sarkozy et des 10 ans de droite pure. Pas des députés qui tournent les talons, qui vont ''aux toilettes'' sitôt qu'il faut prendre des décisions importantes, le MES (mécanisme européen de stabilité) du 12 mars 2012 en est l'exemple flagrant. Ce mécanisme qui conditionne l'obtention de crédits à des plans d'austérité drastiques déterminés en toute opacité par la commission européen et la banque centrale européenne laisse entrevoir un scénario déjà vu du plus mauvais goût pour l'avenir. Le Front de Gauche luttera avec la population pour imposer d'autres choix.

Quelques militants du Front de Gauche moussanais ont eu le plaisir de se retrouver le 1er mai à Narbonne pour la manifestation autour de Jean Paul Tournissa, le candidat et Patrik Roux  dont les moussanais se souviennent de l'aide précieuse qu'il a apportée au collectif  dans le  combat victorieux pour le maintien du bureau de poste. Ils se sont engagés à mener une campagne active pour ces législatives, vous pouvez les rejoindre afin que Moussan prouve une fois de plus qu'il est un village non asservi et prêt à riposter aux mauvais coups derrière Jean Paul Tournissa ''.

31.03.2012

Marielle Palancade quitte le conseil municipal

Moussan Marielle Palancade.JPG Nouvelle démission au conseil municipal, Marielle Palancade tient à expliquer sa position à la population moussanaise :'' Consciente que vous aviez fait confiance à une équipe dont je faisais partie, j'estime vous devoir des explications quant à ma démission du conseil municipal.
Honorée par vos suffrages, j'espérai pouvoir m'investir pour Moussan et mettre en pratique les valeurs sociales et morales dans lesquelles j'ai baigné depuis mon enfance.

J'étais prête à participer activement à l'aide sociale, aux affaires scolaires, mais le maire et ses amis m'ont rapidement mis sur la touche. Devant l'impossibilité de donner de ma personne pour servir Moussan, car je n'avais plus d'informations, je ne suis restée que par solidarité avec les quelques colistiers qui partagent les mêmes valeurs que moi et qui se battent encore pour les faire reconnaître. Je suis restée fidèle aux engagements que nous avions pris pendant la campagne, notamment '' la charte de l'élu'' qui en était le socle.

A ce jour, j'ai atteint les limites du supportable devant le sectarisme de ceux qui ayant le pouvoir, s'estiment supérieurs aux autres et possèdent ainsi la seule vérité."

28.01.2012

Didier Codorniou en visite et à l'écoute des projets moussanais

VISITE DE CODORNIOU MOUSSAN 007.JPG Didier Codorniou, vice-président du conseil régional en charge des finances est venu ce jeudi 12 janvier  à la rencontre des élus de Moussan afin de matérialiser les projets et les réalisations financés  par la Région sur la commune; le ''gros morceau'' étant bien entendu le complexe sportif.

Magali Vergnes, conseillère régionale présidente de la commission oeno touristique et Anne Marie Veruthuynes, colistière l'accompagnaient pour cette démarche.
Les élus moussanais et régionaux se sont déplacés d'abord au stade afin de se rendre compte sur place de la future réalisation.

Le maire Jean Paul Schembri, a fait état des différentes équipes qui profiteront des installations ,en mettant l'accent sur l'ouverture du sport au plus grand nombre et notamment aux enfants.
Hugues Guichard, délégué au sport a présenté le projet ; un stade qui sera situé perpendiculairement au terrain actuel, un terrain réglementaire, une piste de vitesse, des courts de tennis,...
Marie France Montosson, conseillère municipale  alerta les élus régionaux sur le fait que cet investissVISITE DE CODORNIOU MOUSSAN 012.JPGement se situe maintenant dans l'emprise LGV, en matérialisant la zone.

Après cette visite, les élus se sont dirigés vers les courts de tennis dont le brise vent aux couleurs du Grand Narbonne permet aux tennismans de jouer dans de bonnes conditions. Après le terrain, élus locaux et régionaux se sont retrouvés en mairie pour revenir sur les grands projets pour notre commune. Le vice-président a alors fait parler les chiffres :'' La Région avec 506 millions d'euros par an est le premier investisseur, on est obligé cependant de faire des choix dans ces grands projets, pour le complexe sportif  moussanais la région attribuera 150 000 euros. L'Etat nous bloque le fonctionnement ; ainsi le manque est de 373 millions d'euros sur les comptes suite au désengagement de l'état et de 100 millions d'euros suite à la réforme de la fiscalité; cette seule somme représente deux lycées.''

Didier Codorniou revint ensuite sur les avancées sociales réalisées :''dons d'ordinateurs, TER à 1euro , livres gratuits, formation des apprentis,....certes cela a un coût mais ces dépenses sont nécessaires pour soulager des familles''. Le maire remercia les élus régionaux de leur visite :'' le 7 juillet 2008, DVISITE DE CODORNIOU MOUSSAN 016.JPGidier Codorniou était présent pour encourager le projet du stade, ce 12 janvier 2012 c'est la concrétisation. Des gros chantiers on en a en prévision , bien sur ce complexe, le boulevard des remparts,... sans oublier l'accent mis sur les écoles''.

Les différents projets, réalisations et besoins furent ensuite exposés au vice président. Christiane Salsegnac, adjointe en charge des affaires scolaires revint sur l'école primaire :'' Avec 1820 habitants on a franchi un seuil, on ne peut plus accepter de créer un lotissement  si l'école ne suit pas, l'accueil a atteint aujourd'hui les limites''. Henri Olive, adjoint délivra un scoop sur la cave coopérative :'' Elle n'existe plus, il faut qu'on ait une réflexion avec le grand Narbonne pour envisager des solutions, le logement social est une piste, mais surtout ne pas laisser partir ce bâtiment n'importe où''.

Christine Chorin et Marie France Montosson sont alors intervenues pour indiquer que la cave ne nous appartient pas et que la première démarche aurait été d'en parler en conseil municipal. Ces 2 élues ont ensuite montré , plan à l'appui quVISITE DE CODORNIOU MOUSSAN 011.JPGe le stade était situé en plein dans la zone LGV. L'élu régional a tenu à apporter des précisions: '' Il y a un plan B pour lequel j'ai bon espoir , certes au final c'est RFF qui décidera , mais ce plan B éloignerait le tracé du village''.

Après avoir écouté avec attention les différentes explications des élus , après avoir visionné le plan du stade , Didier Codorniou réagit :'' Il faut une vraie solidarité territoriale afin que les villages du Narbonnais ne soient pas oubliés et que tout le monde s'y retrouve; mettre des équipements là où on n'y aurait jamais pensé auparavant. Voir ce qu'on peut vous apporter, car nous sommes des élus de proximité et nous serons jugés sur nos actions ''.
Sur toutes les questions débattues Didier Codorniou, fidèle à son passé rugbystique a préféré choisir l'offensive au coup de pied en touche, un choix bénéfique pour les Moussanais.