19.03.2015

''Le Ciala pour tous'' remporte un prix national

Moussan jeunes récompensés 1.jpgMoussan jeunes récompensés 2.jpg

 

3ème prix national au salon de l'agriculture pour le projet porté par nos jeunes de la MJC: ''le Ciala pour tous''. Ce projet avait déjà obtenu un prix régional sélectionné parmi les 3 sur les 200 déposés. Aujourd'hui cette initiative a franchi le palier national.

Le but de ce projet intergénérationnel vise à aménager la colline du Ciala en un lieu de loisirs et de détente à l'attention des moussanais de tout âge. Il a été sélectionné pour le concours national dans le cadre ''appel à projet jeunes de la MSA''.

Après avoir visité Paris et les beaux quartiers le vendredi, le samedi matin nos jeunes moussanais Tom, Léa, Jénifer, Etienne et Blue,ont donc rejoint le salon de l'agriculture pour présenter ce projet aux élus de la MSA. Leur rapport bien ficelé a été apprécié par le jury, ils ont ainsi obtenu leur prix. Une belle 3ème place nationale bien méritée, un chèque de 2100 euros qui vient récompenser leur travail .et les aidera à réaliser le projet.

Leurs amis de Marcorignan ont été également récompensés pour leur projet ''le jardin au bout d'la rue''

Bravo à ces jeunes engagés dans la vie de leur commune et soucieux de la vie de leurs congénères ; rendez vous maintenant est pris pour la réalisation e ce projet.

 

 

15.03.2015

Les crématistes du Coursanais en AG

Moussan crématistes 1.JPGMoussan crématistes 2.JPG

 

L'association crématiste du Coursanais a tenu son assemblée générale le samedi 28 février à Moussan en présence de Marie Hélène Fabre, députée de l'Aude, de Claude Codorniou maire de la commune et de nombreux adhérents.

Après la minute de silence en mémoire de nombreux adhérents décédés depuis la dernière assemblée générale, la présidente Martine Kohler a donné lecture de son rapport moral. L'association compte 670 adhérents répartis sur 21 communes rurales du Grand Narbonne. Il faut noter que les crématistes progressent en France: 36% des personnes décédées sont crématistes. Elle a aussi rappelé que le rôle des associations crématistes qui sont là pour informer les adhérents, aider les familles lors du décès et faire respecter les volontés de leurs adhérents écrites sur les testaments crématistes et même ester en justice si nécessaire.

Les associations crématistes sont aussi le lien avec la FFC qui rencontre les élus nationaux, donne son avis sur les lois relatives à la crémation et représente la France à l'association européenne crématiste.

La présidente a ensuite Henri Azéma, trésorier et Alain Zanone , secrétaire, élus récemment par les associations crématistes du Languedoc Roussillon, délégué régional titulaire et suppléant; ils siégeront désormais au conseil d'administration de la FFC.

Martine Kohler a indiqué que le Grand Narbonne prévoyait la construction d'un crématorium. Elle s'est étonnée que cette association rurale, forte de près de 700 adhérents, ne sont pas consultée et de ce fait ne puisse pas participer aux travaux de la commission de pilotage ni se soit conviée à la commission funéraire de Grand Narbonne et ce malgré des demandes restées sans réponse ce jour.

Le secrétaire Alain Zanone dans son rapport d'activité a souligné le travail effectué par les membres du conseil d'administration. Le bilan financier présenté par le trésorier Henri Azéma fait ressortir une parfaite tenue de la comptabilté et une gestion saine avec un solde positif.

LE maire de Moussan, également adhérent de l'association, remercia la présidente pour son engagement très fort au sein de l'association mais aussi tous les bénévoles qui donnent énormément de leur temps, il ajoute qu'il est très heureux que cette réunion ait lieu à Moussan.

Marie Hélène Fabre, députée, rappelle que l'engagement des bénévoles est quelque chose de très important et qu'il est effectivement difficile de remplacer les effectifs. A ce sujet, elle mentionne la mise en place d'un ''service universel'' pour les jeunes, du CM2 jusqu'à 18 ans, afin de les sensibiliser à adhérer aux associations. Elle aborde ensuite le dossier relatif à la fin de vie et le droit de mourir dans la dignité. A la demande du gouvernement, un groupe de travail a été constitué afin de travailler sur ce sujet et le rapport de synthèse a été remis en décembre 2014. Ce texte sera débattu les 10 et 12 mars à l'assemblée nationale et propose qu'une personne majeure bien portante , en phase de vie terminale ou ayant une maladie incurable puisse donner des directives anticipées sur sa fin de vie à l'intention de ses proches ou du corps médical. Un amendement a donc été déposé pour ''la sédation profonde et continue'' jusqu'à la mort.

Martine Kohler remerciait les différents intervenants et proposait de lever le verre de l'amitié avant de passer à tabler.

 

 

09.02.2015

Les patrouilleurs du CCFF mis à l'honneur

Mousssan CCFF 1.JPGMousssan CCFF 2.JPG

 

M. Claude Codorniou ,maire mais aussi  patrouilleur au centre communal des feux des forêts avait convié les bénévoles de ce comité local à une réception de fin de saison. Certes bien que tardive cette réunion n'en a été que très enrichissante pour le groupe. 11 patrouilleurs étaient présents sur les 14 que compte l'association locale.

Le premier magistrat remercia ses collègues patrouilleurs :'' je vous félicite pour l'engagement et les actions que vous menez en tant que sécurité et surveillance au sein de notre commune qui a été touchée par deux fois en 2014. Ces patrouilles servent bien sur à détecter le moindre départ de feu mais peuvent être aussi utiles pour déjouer les incivilités commises au niveau de l'environnement. Notre population apprécie la mission dévolue à  cette structure et en témoigne. ''

L'adjoint François Chattelard responsable du CCFF  annonça au groupe que l'assemblée générale regroupant Névian, Montredon , Bizanet et Moussan aura bien  lieu le samedi 21 février à Marcorignan  suivi du repas dans la salle Pépy de notre village. Il insista :'' des stages sont prévus, je pousse ardemment les patrouilleurs à faire des demandes afin de permettre à cette structure d'être encore plus performante. Je félicite nos patrouilleurs qui sont très réactifs au moindre incident même lorsqu'ils ne sont pas de permanence''.

Elie Puig compléta ces propos:'' le stage départemental de conduite  4X4 est maintenant programmé, je vous invite à vous y inscrire. Notre structure est efficace, cependant il faut rester dans notre cadre à savoir la prévention et l'aide au secours ''.

Claude Codorniou  lança un appel à la population afin de réduire les tournées actuelles tout  en rappelant que le CCFF est ouvert à tous car à Moussan la gent féminine compte 2 patrouilleurs.

 Afin d'améliorer la structure lors de la prochaine campagne, les questions des bénévoles ont fusé; kilomètres des patrouilles, positionnement , missions à effectuer, réactivité,... des questions pertinentes pour améliorer le fonctionnement .  A la suite de cette réunion,  la municipalité offrait le pot de l'amitié en mairie avant de convier le groupe à un repas convivial au restaurant ''chez Lolo et Couet''.

 

08.02.2015

LGV: le maire informe et écoute les moussanais

Moussan LGV 1.JPGMoussan LGV 2.JPGMoussan LGV 3.JPG

 

La municipalité relate cette réunion : à l'occasion d'une réunion publique tenue en mairie mercredi 21 janvier devant 35 personnes , le premier magistrat Claude Codorniou a souhaité faire part des avancées du projet de la ligne à grande vitesse dans un échange direct avec les citoyens; un bel exemple de démocratie participative. Le maire a présenté le compte rendu de la dernière commission consultative , la première à laquelle il a été convié . La cartographie entre Montredon et Coursan présente deux tracés possible, pour l'interconnexion avec la ligne vers Toulouse.

Deux emplacements sont à l'étude pour la gare narbonnaise et auront une influence directe sur le tracé choisi et donc sur l'avenir du territoire moussanais. Claude Codorniou est revenu sur son intervention lors de cette commission: '' le tracé rose, qui passe sous le Plana, n'est pas envisageable. Il défigurerait le territoire de Moussan, en impactant le seul poumon vert de la commune. Je me positionne donc pour le tracé vert, qui passerait entre la tour Télécom et la campagne de Lebrettes, et qui implique la construction de la gare sur le site du pont des Charettes ( vers l'ancienne entreprise Michau)''.

Les moussanais présents ont pu échanger avec le premier magistrat L'un d'entre eux, directement impacté par les deux tracés et contacté par la chambre d'agriculture, a expliqué que cette dernière avait également décidé d'opter pour le tracé vert qui préserve plus de terres agricoles.

Des voix se sont élevées face au manque de concertation directe des pouvoirs publics avec les citoyens. Après de nombreux échanges intéressants, le collectif de défense des intérêts moussanais , dont des membres étaient présents, a annoncé sa réactivation.

Au final, cette réunion a été très appréciée des moussanais, qui grâce à la nouvelle mandature, sont enfin pris en considération dans le débat public.

 

06.02.2015

Notre bel environnement souillé!

moussan environnement 1.JPGmoussan environnement 2.JPG

 

Moussan peut s'enorgueillir de posséder deux lieux magnifiques qui font le bonheur des randonneurs et des promeneurs ; le Roucan et le Plana. Ces magnifiques pinèdes ont déjà eu à souffrir des incendies , aujourd'hui, des citoyens qui ne le sont pas au sens étymologique du terme, ont souillé ces deux coins à quelques jours d'intervalle.

Au  Plana tout d'abord dans la pinède qui avait flambé en 2014 on retrouve sac de ciment, bordures , moellons, gravats  et même la canette de bière qui a désaltéré le pollueur durant ses efforts. A la montée du Plana ensuite où on retrouve aussi tous les détritus, des gravats de maçonnerie et notamment des piliers en ciment armé. Dans ce deuxième lieu, cela sent encore plus la provocation puisque depuis cette décharge sauvage on aperçoit la déchetterie du grand Narbonne située en face.

Non,  une poignée d'individus ne peut pas nous confisquer notre patrimoine environnemental. Déjà auparavant, après enquête certains ont été rappelés à l'ordre pour de tels méfaits, aujourd'hui il faut que promeneurs , randonneurs, vététistes, chasseurs, tous les amoureux de la nature veillent au grain et alertent notre policier municipal sitôt qu'une telle incivilité sera aperçue. Que les pollueurs en soient informés!

 

20.01.2015

Réunion d'information sur la LGV

 

 

M. le maire Claude Codorniou invite la population à participer à la réunion d'information concernant la L.G.V (ligne grande vitesse) qui se tiendra le mercredi 21 janvier 2015 à 18h15 dans la salle du conseil municipal de la mairie.

 

21.12.2014

Des crues vécues avec angoisse

Moussan intempérie 2.JPGintempéries 2 006.JPGintempéries 2 008.JPGintempéries 2 013.JPG

 

Si notre commune n'a pas connu de gros dégâts lors des intempéries de ces derniers jours de novembre, les images étaient impressionnantes et demandaient beaucoup de vigilance. En effet la crue de l'Aude a réveillé de vieux souvenirs.

Route de Saint Marcel  tout d'abord où la station de Férioles a été rapidement sous les eaux et la route barrée dès le dimanche 30 novembre en fin de matinée. Dans ce coin pas de maison en danger , par contre à la ''Barque'' , en quelques minutes, la maison du passeur, l'écluse de Moussoulens et le domaine du petit Moussoulens ont été cernés par les eaux . Si cette montée des eaux  a été spectaculaire, au pont Eiffel on pouvait mesurer le niveau de la crue. Même si le débit de l'Aude était impressionnant et  les troncs charriés aussi la crue n'avait rien à voir avec celles de 2005, 1996 et surtout 1999.

Ce 30 décembre les eaux sont montées s'arrêtant au plus fort à 3 mètres du tablier. En 2005 et 1996 les eaux étaient arrivées à 2 m  et en 1999 à 1m50 du tablier du pont, une comparaison qui relativise cet épisode pluvieux .

Les moussanais étaient nombreux au pont Eiffel pour surveiller  l'évolution de ce cours d'eau .

Autre point touché par ces intempéries , le coin verdoyant du Roucan qui avait subi un incendie cet été montrait un drôle de visage. Tous les arbres brûlés sont tombés les uns après les autres, d'autres pins sains sont eux aussi couchés, le vent et les sols détrempés ayant aidé ces chutes. Ces arbres couchés barrent maintenant le passage dans certains coins de randonnée, beaucoup de travail en perspective pour les bénévoles des moussanots qui voient le futur trail du Boër du 14 décembre obstrué par ces obstacles parfois énormes .