14.02.2015

Les anciens combattants dans la peine

 

 

C'est avec une profonde tristesse que le bureau de l'association des anciens combattants a appris le décès de Mme veuve Georgette Jouret, épouse de notre camarade René.

L'association des anciens combattants informe ses adhérents et veuves d'adhérents que le dépôt de l'urne aura lieu le lundi 16 février 2015 à 14h30 au cimetière de Moussan.

L'association présente à tous les proches les plus sincères condoléances.

 

28.11.2014

Un grand personnage local Lucien Hourmet nous a quittés

Moussan Hourmet 001.jpg

 

Le mercredi 29 octobre, la triste nouvelle est tombée, consternant la population, Lucien Hourmet vient de nous quitter subitement à l'âge de 92ans.

Lucien est né le 14 octobre 1922 à Moussan , il est issu de deux parents qui furent orphelins très jeunes; ils donnèrent naissance à Lucien qui fit leur bonheur, celui ci développa très jeune le goût d'être dehors, au contact de la nature, à 14 ans, il échausselait. Puis la guerre de 1939 vient le ravir à son insouciance. Il dut partir en Allemagne avec un autre moussanais Monnier. A son retour, il rencontra Marie Thérèse, la fille de la receveuse des postes qu'il épousa en décembre 1948; de leur union naquirent André et Lucienne. De par la force de son travail, il put agrandir son exploitation et bien en vivre. Il était heureux de ne pas avoir de patron et de voir pousser sa vigne au rythme des saisons. Quand Moussan comptait encore que 800 habitants, il fut premier adjoint pour 2 mandats. Il eut plaisir à servir son village et était disponible pour les autres.

Jusqu'à 80 ans il allait aider son fils pour la taille, l'espoudassage, travaillant à un rythme soutenu porté par son amour des belles vignes entretenues. Il avait plaisir à se promener à vélo, à conduire, à discuter au hasard des rencontres jusqu'à ses 92 ans, il fut si actif qu'on le croyait presque immortel. Aujourd'hui , après une vie bien remplie il repose auprès de ses parents.

La cérémonie religieuse a eu lieu en l'église de Moussan , elle s'est terminée par ''la montagne'' de Jean Ferrat.

Le cortège s'est dirigé ensuite vers le cimetière, où l'assistance était venue nombreuse pour rendre un dernier hommage à ce grand personnage qu'a été Lucien Hourmet .

Nous présentons à Mimi , à la famille et aux proches nos plus sincères condoléances.

 

 

27.05.2014

Thérèse Vézinet nous a quittés!

P1020285_ret.jpgMoussan Thérèse Vézinet.JPG
 
La triste nouvelle est tombée, notre concitoyenne Thérèse Vézinet est décédée à l'âge de 91 ans. 
Arrivée en 1950 à Moussan avec son époux Adrien , ils n'ont jamais plus quitter ce village. Ils étaient très connus et appréciés sur Moussan et ses alentours, Adrien exerçant son métier de forgeron aux anciennes caves de Babou, rue des vignerons. Ils ont dès 1953 vécu dans leur maison boulevard des remparts en face de la maison pour tous. Ils ont eu 3 enfants ; Claude , Marie Josée et Catherine qui sont aujourd'hui profondément dans la peine.
Thérèse était une femme active, elle a toujours aidé son mari tant à la pompe à essence, qu'au jardin ou pour faire les achats concernant le métier de forgeron. La défunte adorait voyager avec Adrien, elle appréciait de garder ses nombreux petits enfants qu'elle chérissait que ce soit pendant les vacances scolaires ou pour suppléer les filles qui travaillaient . Elle était discrète , cordiale avec les clients , serviable et très appréciée sur notre localité 
Malgré son âge, Thérèse est restée active et autonome jusqu'à ses derniers jours, elle est décédée dans sa maison entourée des siens. Les nombreuses visites  quotidiennes de sa fille Marie Josée habitant à proximité et l'attention particulière de son aide ménagère Marie Joelle ont accompagné Thérèse jusqu'à ce samedi 4 mai 2014.
La cérémonie religieuse s'est déroulée en l'église de Moussan, c'est Georgette Bataller qui a officié  à cette messe .
L'inhumation pouvait avoir lieu au cimetière du village , trop petit  , tant la famille , les amis, les moussanais étaient nombreux pour lui rendre un dernier hommage. 
Thérèse va pouvoir rejoindre son époux Adrien décédé en 2006. La population moussanaise adresse à ses enfants, Claude, Marie Josée et Catherine , ses petits enfants , arrière petits enfants , parents et alliés leurs plus sincères condoléances.
 

Thérèse Vézinet nous a quittés!

P1020285_ret.jpgMoussan Thérèse Vézinet.JPG
 
La triste nouvelle est tombée, notre concitoyenne Thérèse Vézinet est décédée à l'âge de 91 ans. 
Arrivée en 1950 à Moussan avec son époux Adrien , ils n'ont jamais plus quitter ce village. Ils étaient très connus et appréciés sur Moussan et ses alentours, Adrien exerçant son métier de forgeron aux anciennes caves de Babou, rue des vignerons. Ils ont dès 1953 vécu dans leur maison boulevard des remparts en face de la maison pour tous. Ils ont eu 3 enfants ; Claude , Marie Josée et Catherine qui sont aujourd'hui profondément dans la peine.
Thérèse était une femme active, elle a toujours aidé son mari tant à la pompe à essence, qu'au jardin ou pour faire les achats concernant le métier de forgeron. La défunte adorait voyager avec Adrien, elle appréciait de garder ses nombreux petits enfants qu'elle chérissait que ce soit pendant les vacances scolaires ou pour suppléer les filles qui travaillaient . Elle était discrète , cordiale avec les clients , serviable et très appréciée sur notre localité 
Malgré son âge, Thérèse est restée active et autonome jusqu'à ses derniers jours, elle est décédée dans sa maison entourée des siens. Les nombreuses visites  quotidiennes de sa fille Marie Josée habitant à proximité et l'attention particulière de son aide ménagère Marie Joelle ont accompagné Thérèse jusqu'à ce samedi 4 mai 2014.
La cérémonie religieuse s'est déroulée en l'église de Moussan, c'est Georgette Bataller qui a officié  à cette messe .
L'inhumation pouvait avoir lieu au cimetière du village , trop petit  , tant la famille , les amis, les moussanais étaient nombreux pour lui rendre un dernier hommage. 
Thérèse va pouvoir rejoindre son époux Adrien décédé en 2006. La population moussanaise adresse à ses enfants, Claude, Marie Josée et Catherine , ses petits enfants , arrière petits enfants , parents et alliés leurs plus sincères condoléances.
 

10.01.2014

Jean Luc Reig nous a quittés!

 

 

La triste nouvelle est tombée et elle a attristé le village; Jean Luc Reig venait de décéder bien trop jeune à l'age de 59 ans. Après des études à la cité technique, il rejoint les ''compagnons de France'' pour l'apprentissage en charpenterie.

Arrivé à Moussan en 1977, il œuvrera au sein du village, notamment en apportant son aide à l'association los moussanots .

Moussan Reig.jpg

La population moussanaise est venue l'accompagner pour son dernier voyage. Après la cérémonie religieuse, Jean Luc a été inhumé au cimetière du village dans le caveau familial où reposent son père et ses deux frères cadets Serge et Michel.

Le cimetière était bondé de moussanais qui sont venus apporter leur soutien et présenter les condoléances à Renée sa maman qui n'a pas été épargnée par les malheurs de la vie. Elle a été très touchée et sensible à toutes ces marques de sympathie.

 

07.11.2013

Gérard Sabat nous a quittés!

 

Jean Paul Schembri, maire de Moussan communique:
'' Une fois encore un deuil cruel vient de frapper la municipalité et les agents communaux, c'est avec beaucoup de tristesse et d'émotion que nous avons appris la disparition de Gérard Sabat, ancien policier municipal à l'âge de 61 ans à la suite d'une longue maladie.
Mes pensées se portent tout d'abord vers sa famille, son épouse, ses enfants et petits enfants qui pleurent la disparition de celui qu'ils chérissaient . C'est tout un service municipal qui est à nouveau bouleversé par la perte d'un des leurs.
Au nom du conseil municipal, de tout le personnel communal, j'exprime à la famille Sabat le témoignage de notre profond chagrin et notre compassion. Je prend une part toute personnelle à leur peine.
Entré stagiaire comme ouvrier d'entretien sur la voie publique le 1er février 1983, il est titularisé un an plus tard, il est promu au grade de gardien de police après avoir réussi au concours sur épreuves organisé par la commune et titularisé comme gardien de police principal le 27 juillet 1984. Il a terminé sa carrière comme chef de police et a fait valoir ses droits à la retraite le 1er février 2012.Moussan Gérard Sabat.jpg
Homme de terrain, il a mis son intégrité et sa volonté au service de nos concitoyens. Sa détermination d'agir dans un souci constant de proximité, son sens de l'intérêt général et son esprit de responsabilité ont permis de contribuer au bien être et à la qualité de vie de notre commune.
Par son engagement, son dévouement, Gérard restera dans nos mémoires comme un homme d'action et de convictions. Fervent amateur de la pêche et de bateau, il portait une attention particulière à son jardin potager dont il était très fier.
Gérard nous ne vous oublierons pas parce que c'est notre devoir d'honorer votre mémoire. Je sais que rien ne peut réparer la douleur de perdre l'être aimé dans de telles circonstances éminemment injustes. Je sais que les mots peuvent être vains.
Parce que je me fais l'interprète de tous les élus et des agents communaux, je présente mes condoléances à son épouse Odile, ses enfants, ses petits enfants  en les assurant de l'affection que leur porte la municipalité''.

25.10.2013

Toujours debout, le camarade Gérard Jové nous a quittés!

 

La cellule du PCF est dans la peine, le  camarade Gérard Jové , après une longue et cruelle maladie s'est éteint. Samedi  19 octobre, derrière le drapeau rouge de la section du Narbonnais , le cortège s'est dirigé vers le cimetière où la population était nombreuse pour lui rendre un dernier hommage.
Le secrétaire de la cellule a alors retracé une partie de sa vie:'' Gérard tu as été un militant exemplaire  mais aussi et cela va souvent de pair , un ouvrier agricole infatigable, toujours debout de bonne heure et cela dès ton plus jeune âMoussan Gérard Jové.JPGge afin d'exercer ta profession et nourrir ta famille. Toujours debout, tu l'as été aussi dans la vie associative, donnant sans compter à l'époque pour le comité des fêtes, entre autre. Gérard tu étais un bénévole efficace mais effacé, tu ne faisais pas les choses pour être mis en avant mais pour le bien de ton village. Tu n'as pas toujours été récompensé de tes efforts, mais les bons copains connaissaient ta valeur et c'est bien là l'essentiel.
Un homme debout, tu l'as été aussi et surtout comme militant du parti communiste français, ton parti dont tu étais fier de réclamer ton appartenance. Epris de justice sociale, de liberté et de paix, tu n'étais pas un engagé de la dernière heure, tu étais un exemple pour notre village dont on espère que certains s'inspireront. Toujours disponible, tu laissais tout tomber dès qu'on te lançait un appel pour telle ou telle manifestation, pour combattre telle ou telle injustice ou projet néfaste.
Pour la poste tu as toujours été présent et efficace dès le début, bien sur à Moussan point de départ de la lutte, mais aussi à Camplong, Douzens, Marseillette, Paziols etc , etc , des lieux où tous les copains et camarades connaissaient et reconnaissaient ton engagement.
Gérard au delà du militant, tu étais un personnage attachant, un grand personnage, car pour les responsables politiques du PCF, ce sont des gens comme toi qui encouragent à poursuivre le combat. Toujours un mot gentil, toujours du respect, une félicitation, un encouragement pour un tract, une initiative, un article paru. Il ne fallait pas qu'on attaque un camarade, ni le parti car tu étais toujours prêt à défendre la cause et j'ai pu le vérifier à maintes reprises.
A ton épouse ''Nini'' comme tu l'appelais si bien, qui t'a tant soutenu dans ton combat contre la maladie, tes enfants, tes petits enfants, ta famille, tes amis nous leur témoignons nos plus sincères condoléances.
Marcel Jouhandeau le témoignait et c'est toujours d'actualité: au milieu d'un monde qui s'écroule, on veut mourir debout; Gérard tu as vécu debout, tu meurs debout, adieu camarade, ton combat continuera, on te l'assure''.